(Réponse à un patriote internaute soucieux de la stabilité de notre pays.)

Algerie – D’accord, vous dites qu’il faut aller vers l’élection d’un Président, mais pourquoi une « transition » avec votre choix de « Ibrahimi  et Benbitour » (on proposent aussi d’autres) qui ont contribué à la mise en place du « système », et que ce même « système » a évincé du pouvoir. Presque tous nos ex responsables ne voient les insuffisances du « système » qu’une fois évincés ! Oui, allons au vote, mais directement du Président à la condition première de changer complètement la loi électorale (la Constitution le permet) en responsabilisant surtout les citoyens dans le contrôle à tous les niveaux (car avec cette loi c’est comme si l’on a rien fait).

     Ainsi tout sera respecté surtout la Constitution ! Cette dernière est ce qu’elle est, mais la solution à ce problème précis est prévue. Ce sera au futur Président élu véritablement par le peuple de faire le reste des changements exigés par le peuple que ne peut faire, actuellement, légalement, quiconque !

     Le problème est que les partis et personnalités – qui se déclarent « démocrates » – ne veulent pas d’élections sachant parfaitement que le peuple les rejette tous ! Ils veulent une phase de transition qu’ils veulent eux-mêmes diriger, sans élections, avec des propositions anti-constitutionnelles en demandant, de surcroît, la « caution de l’Armée » (qui refuse catégoriquement !)

     Plus grave, ils le font avec une sorte de chantage, selon leurs conditions (tout en n’arrivant pas à s’entendre entre-eux) sinon, ils rejettent et poussent à rejeter « tout » ! Est-ce raisonnable et responsable ? C’est très dangereux, car aucun pays ne nous fera plus confiance, même le peuple vis à vis de ses gouvernants futurs !) 

     C’est les mêmes personnes et milieux qui attendent et guettent que l’Armée s’engage dans cette voie de « tordre » la Constitution pour la décrier ensuite ! Ils commencent déjà puisque des partis réunis crient à l’anti-constitutionnalité supposée de la reconduction de M. Bensalah, eux qui ne cessent, jusqu’à ce jour, d’exiger l’application de leurs propositions anticonstitutionnelles pour des « sorties » que prévoit déjà la Loi fondamentale !

     Il reste toutefois une solution qu’autorise la Constitution et que cautionne l’Armée en sa qualité de garante de la stabilité et de la sécurité nationale !

     Réunir des personnalités politiques (pour le dialogue), est raisonnable et sage ! Cependant, il est plus logique et acceptable de le faire en réunissant un panel de personnalités représentant toutes les franges de la société (représentants de partis, universitaires, avocats, magistrats, juristes, étudiants, syndicalistes etc. etc )! Pour les partis ce sera des « représentants » et non officiellement au nom de leurs partis, car on sait et ils le savent, qu’ils sont rejetés par le Hirak! 
A la limite, si l’on accepte les partis, il faudra alors « démocratiquement » accepter « tous » les partis agréés, y compris le FLN, le RND et d’autres…sinon ce serait obtus, illogique et discriminatoire. Ne jouons pas aux « démocrates » de façon fausse et sélective ! Mieux vaut alors des représentants !

     En réalité, chacun sait que les partis politiques actuels ne représentent, actuellement, qu’eux-mêmes et quelques militants. En aucun cas le « Hirak », encore moins le peuple ! 
Comme le peuple semble les rejeter, alors allons vers les « représentants ! 
Chaque parti délègue sa/ses « personnalité (s) », la même chose pour les universitaires, les avocats, les juristes et autres associations de métiers ou sociales ! 
C’est, à notre sens, la solution logique pour sortir, légalement, de l’impasse !

     Autre chose : « Yetnahaw Ga3 » (on enlève tout le monde !) est un slogan, irresponsable et irréaliste qui parait simple et logique aux insensés qui n’ont pas de suite dans les idées ! Celui qui enlèvera « tout le monde » c’est qui, comment et qui remplacera qui, par qui, comment et quand …

     Quelle attitude prendre envers ceux qui poussent à ne pas dialoguer ; à empêcher le gouvernement d’expédier les affaires courantes ; à empêcher le vote, à « murer » des administrations de proximités, à couper les routes, à mettre « tous » les cadres en prison, à fustiger l’Armée et ses cadres, à « dégager tout le monde » sans connaître les suites et les conséquences sur la stabilité et la sécurité ! Est-ce raisonnable et patriotique ?

     Dans le cas d’une paralysie, voire de violence par incitations et manipulations, il est fort à craindre que l’Armée soit obligée, avec amertume, par la Constitution, de prendre ses responsabilités en matière de Sécurité Nationale !

     Ce sera alors celle d’une transition démocratique imposée, temporairement, par l’Armée, durant laquelle, entre autres que la mise en place des mécanismes démocratiques de transition, les partis seront sans doute dissous pour réapparaître selon de nouvelles appellations, suivant de nouvelles règles engageants à plus de diligence et plus de sincérité !

Amar Djerrad

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

5 Commentaires

  1. S’attaquer à l’Armée en visant son chef d’état major (en disant qu’il ne représente pas l’Armée ce qui est stupide) c’est s’attaquer à l’Instance qui a aidé à arrêter ou à présenter devant la justice ceux du système corrompu, que le véritable « hirak » réclamait!
    Par un tour de passe passe les manipulateurs pro-système ont réussi à pousser une frange de manifestants à exhiber des slogans contre contre le chef d’Etat major !
    Quelle est cette « force » qui peut aider à poursuivre en justice ces « intouchables » si ce n’est l’Armée!
    On vous manipule et vous suivez comme des moutons!
    Trop bête pour voir ça!

  2. Des voix s’élèvent pour dénoncer des arrestations (et poursuites judiciaires?) dont celle de Zohra Drif Bitat………Qui sont ces « détenus d’opinion »? Louisa Hanoune SG du Parti des travailleurs? Alors, il faut aussi inclure les deux généraux et Said Bouteflika puisqu’ils ont été arrêtés suite au même dossier et les mêmes accusations !!😜

  3. Des milieux attendent encore et encore la « position » de l’Armée suite à l’intervention de ces trois canassons!
    La position de l’Armée est claire nette et précise! Elle ne s’ingère pas dans la politique! Dans la sécurité oui! Les manipulateurs s’y force pour la conduire, sans succès! Il n’y a que les sourds qui n’entendent pas! Le processus de « nettoyage » et de changement est irréversible. Les manipulateurs qui s’activent dans l’espoir d’être épargnés, leur tour approche!

  4. Taleb El Ibrahimi ne représente rien (que lui-même) ainsi que les deux autres! Ni l’espoir, ni le présent, ni l’avenir du peuple algérien! L’écrasante majorité des étudiants ne l’ont pas du tout cité et ne le connaissent pas! Les rares qui l’ont évoqué sont instrumentalisés par les pontes du « système » en déchéance! C’est plutôt des ratés en habits d’étudiants mal inspirés que des étudiants sur qui l’Algérie peut compter! Il n’y a pas eu de manifestations dans « les quatre coin du pays »! Quelques faibles mouvements dans 2 ou 3 grandes villes rendues « importantes » ou « majestueuses » par une certaine presse! Le reste des villes, c’est infime ou aucune! Les véritables « hirakistes » se retirent à cause des slogans contre l’Armée!

  5. Sur tout le territoire la mobilisation est très faible à cause des slogans de plus en plus contre l’Armée ce qui est contraire aux objectifs du véritable « Hirak » qui a déjà obtenu ce qu’il revendique au 8ème vendredi! Le reste c’est des pseudo-hirak déviants qui poussent au refus des changements de système et a provoquer des troubles! Dans la ville importante où je réside, nous avons remarqué quelques manifestants 300/400 (Durant les véritables hirak des débuts ils étaient 6000/7000). Les « meneurs » qui crient des slogans – lus d’un morceau de papier ou sur un portable – sont une dizaine de personnes appartenant à des partis décriés ou des jeunes sûrement rémunérés pour quelques heures! Observez le slogan incohérent et insensé crié par quelques manifestants sous le regard médusé des passants « djich chaab khaoua khaoua, Gaid min khawana »….🤪🤣😜

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.