Le Président de l'Association des Banques du Liban (ABL) Salim Sfeir

Alors que des négociations seraient en cours pour faire chuter le gouvernement Hassan Diab en raison de la détérioration des conditions sociales et économiques, le Président de l’Association des Banques du Liban Salim Sfeir a annoncé que que les transactions en dollars pourraient prochainement être menées via les établissements bancaires avec l’aide de la Banque du Liban, cela afin de diminuer les transactions via le marché noir.

Ces propos interviennent à l’issue d’une rencontre avec l’ambassadeur d’Arabie Saoudite au Liban Walid Bukhari et alors que la livre libanaise poursuit son effondrement au marché noir, avec une parité désormais supérieure à 9 000 LL/USD.

Pour rappel, l’association des banques du Liban avait instauré de manière unilatérale un contrôle des capitaux dès novembre 2019, suite déjà à un début de pénurie de billets verts dès l’été.

Des négociations en vue de faire tomber Diab et de ramener Saad Hariri

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.