Une conférence de presse pour annoncer le lancement de l’Oasis de Vie à Ashrafieh , un centre de soins et de convalescence pour les malades et personnes du 3ème âge,  le jeudi 28 Mars  en présence de l’Archevêque de Beyrouth Georges Baccouni, du Président de l’Association de Bienfaisance Grecque  Catholique de Beyrouth Roger Nasnas, du Président de l’Oasis de vie  Zafer Chaoui, des membres de l’Association,  du Président de l’ordre  de la presse  Aouni Al-Kaaki , du président de l’ordre des rédacteurs Joseph Al-Koussaifi ainsi que des journalistes.

Roger Nasnas, président de l’Association de Bienfaisance Grec Catholique  de Beyrouth a expliqué que  nous avons travaillé durant sept années avec le président d’Oasis de vie, Zafer Chaoui et les membres de l’Association , afin d’arriver enfin à l’aboutissement d‘un projet qui nous  tenait à cœur, la création d’un centre capable de prendre en charge les personnes malades et  du 3ème âge , « Nous sommes en capacité d’accueillir jusqu’à 131 résidents ici. Chacun recevra les soins dont il a besoin » « nous assurons les soins médicaux intermédiaires non-aigus, les soins aux patients atteints d’Alzheimer ou de démence, les soins palliatifs, les soins de fin de vie et enfin un club social permet aux résidents et aux non-résidents de profiter de moments de loisirs » continue-t-il. Il s’agit d’un des rares centres au Liban pouvant s’occuper ainsi des personnes âgées en mettant autant l’accent sur le côté social.     

En effet, si l’Oasis de vie a vu le jour, c’est grâce à l’héritage de Mme Marie Hebbe et son mari le bâtonnier Nemr  Hebbe. « Mme Hebbe, dans son testament, souhaitait construire une maison de repos pour personnes âgées » explique Mr Chaoui, « elle a alors légué avec son mari, le bâtonnier Nemr  Hebbe, des terrains qui ont servi à la construction de ce centre, et nous sommes aujourd’hui heureux de pouvoir honorer sa volonté » poursuit-il. Cependant, pour un projet de cette envergure, d’autres terrains légués par feu Basile Yared ont également été vendus. Le reste des fonds a été offert par des donateurs. « Au total, nous avons pu obtenir 20 millions de dollars » précise Mr Nasnas, «  et il nous en reste 3 millions à collecter ».

Mais au-delà des aspects médicaux et matériels, l’Oasis de vie représente les valeurs chères à l’Association » Solidarité et Fraternité » Fondée en 1883, elle vient en aide aux personnes du 3ème âge  ou en difficulté. Selon Mr Nasnas, « dans toutes nos activités nous recevons toutes les personnes de toutes les confessions et de tous les milieux sociaux. Par ailleurs, pour les plus démunis, l’association subvient à leurs besoins financiers partiellement ou totalement, selon leurs conditions matérielles». 

Quant au président de l’oasis de vie Zafer Chaoui explique que le centre possède un médecin gériatre ainsi qu’une quinzaine d’infirmiers, mais également un kinésithérapeute, des nutritionnistes, des travailleurs sociaux et des équipes paramédicales. « 

Oasis de vie est Un continuum de soins continus conçu sur une surface d’environ 16 000 mètres carrés, composé de  six étages au-dessous du sol et de neuf étages au-dessus. Le nombre de chambres est de 92 et le nombre de lits est de 131, il possède également deux salles de physiothérapie avec l’équipement nécessaire, des espaces de vie et des chambres répondant aux besoins de chacun, aussi bien adaptés pour les personnes atteintes d’Alzheimer que pour les autres, une grande salle de loisir au 7ème étage, accompagnée d’une immense terrasse, et enfin, une bibliothèque avec ordinateurs font la joie des résidents. « Par ailleurs, le centre est situé juste en face d’un hôpital  et à quelques mètres d’un autre» 

A la fin de la conférence de presse Nasnas a annoncé que l’oasis de la vie commençait à recevoir des patients en prévision du lancement officiel du projet « en mai prochain.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.