Des Narguilés dans le Souk de Byblos. Crédit Photo: François el Bacha
Des Narguilés dans le Souk de Byblos. Crédit Photo: François el Bacha

Suite à une réunion avec le Ministre de l’Intérieur, Nouhad Machnouk, le président du syndicat des propriétaires de restaurants, Tony el Rami, a indiqué ce samedi que le ministre ne serait pas opposé et même aurait déclaré soutenir un amendement de la loi interdisant de fumer à l’intérieur des établissements “pour protéger le Liban et sa cuisine”. Ces déclarations interviennent alors que le Ministre de la Santé Wael Abou Faour s’est déclaré favorable à ce que ses services répriment les infractions constatées depuis en raison du laxisme des Forces de Sécurité qui n’obligent pas les restaurants à appliquer les normes.

Le ministre du tourisme, Michel Pharaon avait, de son coté, estimé que seuls 70% des établissements respectent actuellement la législation actuelle.

Les propriétaires des restaurants estiment que cette mesure serait mauvaises pour les affaires. Les députés Nadim Gemayel et Samer Saadeh ont depuis présenté un amendement visant à ce que la consommation de cigarette soit permise dans les établissements dont l’essentiel des revenus proviennent des Narguilés et des cigares.

Adoptée en aout 2012, la loi 172 interdisant de fumer dans les lieux publics fermés, comme les hôpitaux, les restaurants, les écoles et les transports publics,  est entrée en vigueur en septembre de la même année. Le montant des amendes prévus est de 100 USD pour le consommateur et peut aller jusqu’à 2000 USD pour le propriétaire des lieux. Selon une enquête réalisée en 2005 par l’OMS, 60 de la population libanaise âgée entre 13 et 15 ans fument alors qu’on déplore 3500 décès annuellement en raison de la consommation de tabac.

Une vive polémique avait déjà eu lieu concernant la consommation de tabac par le Ministre de l’Intérieur Nouhad Machnouk qui avait été vu avec un cigare sur un plateau de télévision.

Sur le net: Le blog Big Browser revient sur un ton ironique sur l’interdiction de fumer au Liban et indique qu’il est interdit de fumer mais pas interdit de kidnapper des gens.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Italiano Español