Depuis Beyrouth où il se trouve actuellement, le directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé Tedros Adhanom Ghebreyesus a indiqué que son organisation est très préoccupée par l’impact de la crise économique sur le système de santé libanais.

Il estime ainsi ue la combinaison de la crise politique, de la crise financière, de l’explosion du port de Beyrouth et de la pandémie du COVID19 ont amené à une crise majeure au Liban comme jamais connu par aucun autre pays.

Il faisait aussi allusion aux pénuries de médicaments menaçant l’approvisionnement de molécules essentielles ou encore du fioul qui ont menacé de fermeture des hôpitaux.

Pour l’heure, la menace la plus importante concerne celle de pénurie de médicaments au bénéfice de personnes souffrant de cancers, chose que confirme la délégation de l’OMS en déplacement au Liban suite à ses entretiens avec différents responsables hospitaliers.

Quant à la fourniture d’électricité, il indique que le courant a même été coupé au milieu de son entrevue avec le président de la république.

Par ailleurs, l’émigration du personnel de santé est également un sujet de préoccupation puisque son impact durera de nombreuses années au niveau de la qualité des soins. Le facteur humain est également au centre de tout processus de reconstruction, note Ghebreyesus.

Le Liban a besoin d’un soutien, conclu le responsable de l’OMS

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Deutsch Italiano Español

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.