La procureur du Mont Liban, la juge Ghada Aoun a indiqué via Twitter étudier la possibilité de poursuivre les membres de l’inspection judiciaires et “ceux qui lui sont opposés”, sur base des articles 7 et 8 de la loi Protection des lanceurs d’alerte.

Elle précise ainsi que l’article 7 stipule qu’au sens de cette loi, on entend par préjudice les mesures disciplinaires explicites ou déguisées, le licenciement, la suspension temporaire ou la suspension de son exercice, toute action, omission ou menace des mesures susmentionnées, notant que la saisie de l’inspection judiciaire par ses opposants intervient dans ce cadre.

Aussi, elle note que son dossier est vide et repose uniquement sur une infraction d’un droit de réserve. Cependant, de nombreux juges commentent les faits judiciaires via les réseaux sociaux, note la juge, sans toutefois être déférés devant l’inspection judiciaire.

La juge Ghada Aoun note que son rôle de procureur de la république est aussi de commenter les affaires juridiques et judiciaires, et qu’il est de son devoir d’informer la communauté de ces questions.

Elle conclut en notant qu’aucun texte judiciaire ne sanctionne la violation du devoir de réserve également et que les faits reprochés violent le droit d’expression.

Cette information intervient alors que la magistrate a été déférée devant l’inspection judiciaire suite à sa présence lors d’une conférence organisée en France durant laquelle, elle avait dénoncé la proximité, selon elle, de certains juges avec des personnes mises en examen dans le cadre d’enquêtes en cours pour détournement de fonds et blanchiment d’argent.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.