Le Ministre de la Défense Elias Bou Saab

Le vice-président du parlement, le député Elias Bou Saab a indiqué que le projet de loi concernant l’instauration d’un contrôle officiel des capitaux ne sera pas approuvée sous sa forme définitive “ors de la session des commissions mixtes demain mardi, car elle a besoin d’amendements pour clairement garantir les droits des déposants”.

Cette déclaration intervient alors que de nombreuses voix dénoncent le projet présenté, largement inspiré par l’Association des Banques du Liban. Ainsi, sous couvert d’une loi instaurant un contrôle officiel des capitaux, un contrôle informel ayant été mis en place dès novembre 2019 mais qui se heurte aujourd’hui à des procédures judiciaires locales et à l’étranger, ce projet de loi semble ainsi amnistier les banques libanaises.

Autre polémique à ce sujet, le projet de loi semble entériner la différence entre dépôts en dollar avant l’instauration d’un contrôle informel des capitaux et après instauration de cette mesure sans restructuration du secteur financier.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.