Le Président de la République, le Général Michel Aoun, prononçant un discours à l'occasion du 3ème anniversaire de son accession au pouvoir. Source Photo: Dalati & Nohra
Le Président de la République, le Général Michel Aoun, prononçant un discours à l'occasion du 3ème anniversaire de son accession au pouvoir. Source Photo: Dalati & Nohra

Le Président de la République a rendu hommage aux juges à l’occasion de la journées des martyrs de la justice.

Selon le chef de l’état, le Général Aoun, la population libanaise considère le système judiciaire comme la planche de salut face aux crimes, à la corruption et aux détournements de fonds publics.

Le Président de la République rappelle que 4 juges ont été tués au sein même du Tribunal de Saïda en 1999. D’autres font face à d’importantes pressions politiques. Le Général Aoun appelle cependant l’appareil judiciaire à poursuivre son oeuvre et à la poursuite des personnes qui ont amené le Liban à la situation économique qu’il traverse actuellement. Il s’agit de combattre la corruption mais aussi l’évasion fiscale, rappelle-t-il.

Aucune réforme ne pourra être réalisée sans l’appareil judiciaire, souligne le chef de l’état.

“Aucune réforme souhaitée ne sera réalisée si nous ne sommes pas en mesure de construire une patrie moderne dans laquelle l’état de droit prévaudra pour les générations futures.” 
Le Général Michel Aoun, 8 juin 2020.

Le chef de l’état a souligné la nécessité de mener les réformes nécessaires pour assurer la solidité du pouvoir judiciaire et à protéger les juges face aux pressions politiques.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.