Levée du Secret Bancaire: Si les députés ne font pas confiance, comment la population pourrait faire confiance?

230

Réagissant sur Twitter, la Ministre Marie Claude Najm a réagi à certaines critiques concernant la loi permettant de lever le secret bancaire des anciens et actuels ministres, députés et hauts fonctionnaires dont elle a signé le décret.

Ainsi, la Ministre estime que “Si les députés ne font pas confiance au pouvoir judiciaire en ce qui concerne la levée du secret bancaire de leurs comptes, alors comment demandent-ils aux gens de faire confiance au pouvoir judiciaire concernant leurs droits et leur vie?

La ministre a également appelé à mettre en place un état de droit avant l’appartenance à une secte religieuse et les chefs locaux.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

1 COMMENTAIRE

  1. L’idée peut sembler répondre à un besoin de justice. Mais c’est un miroir aux alouettes et ne servira pratiquement à rien.
    Derrière l’idée de dévoiler l’état des finances personnelles de personnages publics, il y a certes un besoin de transparence, un désir de vérifier si les actes correspondent vraiment aux paroles.

    Mais malheureusement, ça ne sera pas un problème pour les véritables tricheurs qui sauront parfaitement dissimuler leurs avoirs réels, par exemple à l’étranger au travers de réseaux opaques que personne ne verra jusqu’à ce qu’une enquête un peu sérieuse soit mise en marche par un tribunal par exemple.

    J’ignore ce que dit la loi au Liban sur le patrimoine des élus, mais nous avons en France une illustration : observez les déclarations de patrimoine des candidats qui se sont présentés au élections présidentielles de 2017. Notez par exemple que monsieur Macron paraissait un des moins favorisé alors qu’il était de notoriété publique qu’il avait gagné plus de 2 millions d’euro l’année précédente à la banque Rothschild : où est passé l’argent ? Certains esprits caustiques on évoqué l’idée qu’il avait peut-être dépensé l’équivalent d’un SMIC par mois. Mais il est probable que cet argent est planqué quelque part dans un paradis fiscal à faire des petits.

    Nous détestons les tricheurs, pas juste en France ou au Liban ni n’importe où. Les tricheurs exploitent un pouvoir qu’ils ont sur des gens ne disposant pas des moyens de se défendre. Et c’est d’autant plus grave lorsque ces puissants ont le pouvoir de faire la loi et de la faire appliquer. Il faut alors envisager d’autres pistes de solution : la démocratie en serait une, encore faudrait-il la bâtir et la mettre en œuvre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.