Le Liban a dépassé un nouveau record avec 1 257 cas et 6 décès ce mardi 30 septembre, alors que la ville de Haql Al-Azima a déclaré une quarantaine de 14 jours suite à une importante hausse du nombre de cas locaux.

Au total, 39 634 personnes ont été contaminées depuis le 21 février 2020, date de la découverte d’un premier cas au Liban. le seuil des 40 000 cas devrait être dépassé dès demain au rythme actuel.

Le nombre de contaminations locales reste toujours important avec 1 245 cas.

12 cas seraient en provenance de l’étranger.

Le nombre total des personnes touchées par le virus atteint le chiffre de 37 942 cas locaux et de 1 678 cas en provenance de l’étranger.

Autre mauvaise nouvelle, le nombre de cas actuellement actifs dépasse la barre des 20 000 personnes, avec 21 702 cas actifs. 17 565 personnes en sont guéries. 66% des personnes contaminées présentent toujours une contamination par le virus, un taux assez élevé par rapport aux autres pays mais en légère baisse depuis une semaine, faisant craindre un dépassement du seuil de prise en charge par le système sanitaire local.

533 personnes sont désormais hospitalisées, un nombre dont la moyenne est toujours en augmentation sur une semaine mais en légère baisse aujourd’hui. Par ailleurs, 167 personnes sont dans un état considéré comme critique, un chiffre en légère baisse.

6 décès ont été donc annoncés ces dernières 24 heures. Le nombre total de personnes décédées est de 367 depuis l’apparition de la maladie au Liban, le 21 février 2020.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.