Moins d'une minute de lecture

Le ministre sortant de l’économie, Raoul Nehmé, a inauguré la première formation destinée aux retraités de l’armée libanaise dans le cadre du contrôle des prix et de la lutte contre les fraudes à la consommation.

Il s’agit d’aider à mettre en place une surveillance publique des prix et des denrées alimentaires de base en coopération avec les anciens de l’armée libanaise, alors que le ministère de l’économie ne compte justement pas assez de personnels pour y procéder.

Raoul Nehmé a souligné que le contrôle des prix et de la qualité des produits offerte est aujourd’hui important jusqu’à ce qu’une réglementation puisse devenir active. Il s’agit également de lutter contre les monopoles sur certains produits ou encore de signaler les commerçants achetant des produits subventionnés en vue de les stocker dans l’attente de la levée du programme de subvention de la Banque du Liban.

Les informations collectées seront fournies à la direction de la protection des consommateurs qui pourra ainsi agir à l’encontre des commerçants malhonnêtes.

Cette formation s’est déroulée en présence de différents responsables du ministère et intervient alors que les prix à la consommation ont fortement augmenté depuis un an, suite à la détérioration de la parité de la livre libanaise face au dollar et en dépit du programme de subvention à l’achat des produits de première nécessité par la banque centrale faute de réserves monétaires disponibles.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

1 COMMENTAIRE

  1. C’était une des premières initiatives à adopter, certains « commerçants » surfant sur le problème de la crise financière pratiquent des tarifs prohibitifs … le kilo de haricots à 26000 LL, des lentilles à 20000 LL…

Comments are closed.