Une femme soldate de l'Armée Libanaise faisant face à des soldats israéliens. Crédit Photo: Armée Libanaise
Moins d'une minute de lecture

Les femmes libanaises seraient touchées par un important taux de chômage notent les auteurs d’un rapport des Nations Unies.

Ainsi, 163 000 femmes libanaises seraient en juin 2020 au chômage, un chiffre en hausse de 63% par rapport à la période précédente où seules 81 000 femmes se trouvaient sans emploi.

En cause, la récession économique

Au total, 26% de la population féminine active chercherait aujourd’hui un emploi, notamment dans les secteurs bancaires, de la santé ou encore de l’éducation.

8 700 femmes auraient ainsi perdu leurs postes au sein du secteur bancaire. Ce dernier aurait réduit sa masse salariale de 18 000 postes au total.

Cette étude ne prendrait cependant pas en compte la situation qui a suivi l’explosion du port de Beyrouth et qui pourrait amené à la perte de 106 750 emplois supplémentaires.

Par ailleurs, 60 000 femmes employées au sein du secteur public font face à une importante dégradation de leurs conditions sociales et économiques induites par la détérioration du pouvoir d’achat et de la parité de la livre libanaise par rapport au dollar.

Enfin, ce rapport estime que les femmes sont plus vulnérables que les hommes par rapport à la crise économique, en subissant en premier les plans sociaux d’autant plus que 7.1% des postes des femmes présentes au sein de la population active seraient informels et ne jouiraient donc pas d’une protection juridique

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.