Moins d'une minute de lecture

De nouveaux incidents ont eu lieu durant la nuit entre manifestants et jeunes du quartier de Khandaq al-Ghamiq, fief du Hezbollah et du mouvement Amal, quand ces derniers sont venus au centre-ville de Beyrouth, sous le slogan “chiites, chiites”.

Les forces de sécurité intérieure (FSI) sont rapidement intervenues pour séparer les 2 groupes. Ils ont dû également faire usage de gaz lacrymogènes après que les assaillants, au nombre d’une douzaine, arrivés en motocyclette aient mis le feu à du mobilier urbain et jeté des pierres et des cocktails molotov sur leurs protestataires.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.