La dette publique a atteint 92.9 milliards de dollars fin avril, soit une hausse de 8.2% par rapport à avril 2020.

La dette publique a continué à croitre à hauteur de 1.23 milliards de dollars depuis le début de l’année.

La dette publique en obligations locales (soit en livre libanaise) atteindrait 58.5 milliards de dollars, en fausse de 1% par rapport à fin 2010 et de 11.2% par rapport à avril 2019.

La dette publique externe en eurobonds et divers autres produits atteindrait 34.4 milliards de dollars, soit une hausse de 3.4% par rapport à avril 2019.

La dette locale atteindrait au total 62.9% fin avril, contre 61.2% un an plus tôt Le taux d’intérêt moyen est de 6.5% avec une maturité moyenne de 1 751 jours.. La dette externe atteindrait, quant à elle, 37.1%.

La Banque du Liban détiendrait 42.4% de la dette publique fin avril. Les banques libanaises possèderaient, de leur côté 29.1%, les institutions non bancaire locales 8.3%, les autres investisseurs 18% et les institutions internationales ou gouvernements étrangers 2.2%.

Autres chiffres intéressants, la Banque du Liban détiendrait 58.8% de la dette en livre libanaise, un chiffre en hausse par rapport à l’année dernière. Les banques locales en détiendraient 28% contre 34% un an plus tôt.

Pour rappel, le gouvernement libanais a annoncé un état de défaut de paiement le 7 mars dernier, en décidant ainsi de refuser de payer la somme de 1.2 milliards de dollars en eurobonds qui arrivaient à échéance le 9 mars 2020. Dès le 23 mars, les paiements de toutes les obligations étrangères libanaises étaient suspendues. Les autorités libanaises estiment qu’il s’agit de préserver les réserves monétaires locales et ainsi couvrir les besoins essentiels de la population.

Il s’agira désormais de renégocier la dette publique avec plus de 70% des créanciers afin d’obtenir un accord.

Sur le front local, l’augmentation de la dette publique intervient suite au lancement par Ministère des Finances de bonds du trésor en novembre et décembre dernier pour un montant respectivement de 1 500 et de 3 000 milliards de livres libanaises, sur une période de 10 ans et au taux de 1%. Cette émission obligataire a été souscrite par la banque du Liban.

Derniers chiffres intéressants: la dette publique nette (dont hors biens publics) atteindrait 83.7 milliards de dollars fin avril 2020.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.