Juge, président du Conseil d’état après avoir été président de la cour de cassation, le juge Henri Khoury a été nommé ministre de la justice, le 10 septembre 2021 au sein du gouvernement Mikati III suite à l’instance du chef de l’état, le général Michel Aoun.

Sur sa table, figurent d’importants dossiers dont celui concernant l’explosion du port de Beyrouth ou encore des affaires de détournement de fonds et de manipulation du cour de la livre libanaise. Il sera ainsi confronté à d’intenses pressions politiques, ces dossiers impliquant d’importants responsables politiques comme l’ancien ministre des finances, Ali Hassan Khalil, des travaux publics Ghazi Zoaiter, 2 proches du président de la chambre Nabih Berri ou encore Nouhad Machnouk, proche de Saad Hariri. Le juge d’instruction en charge de l’enquête du port aurait ainsi demandé la levée de l’immunité parlementaire des 3 hommes.

Par ailleurs, un scandale de détournements de fonds publics destinés à financer l’achat de biens immobiliers impliquerait le premier ministre Najib Mikati lui-même.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն