L’ancien ministre de l’économie Raed Khoury a été victime ce mercredi soir du Politician Shaming, pratique qui consiste à dénoncer des hommes politiques dans des espaces publics ou privés dans lesquels ils sont présents.

Après l’ancien premier ministre Fouad Saniora, le vice-président de la Chambre Elie Ferzli, le député Emile Rahmé, le mois dernier ou encore le député Ziad Aswad hier à Antélias, incident au cours duquel des incidents entre supporters de ce dernier et manifestants se sont déroulés, c’est donc au tour de Raed Khoury, par ailleurs également membre du CPL tout comme Ziad Aswad, d’être victime dans un pub de Beyrouth.

Les manifestants, par ces actions, entendent protester contre une classe politique qu’ils accusent d’être corrompue et à l’origine de la quasi-faillite du Pays des Cèdres.

Pour rappel, les manifestations ont débuté le 17 janvier 2019, suite à l’annonce par le précédent gouvernement Hariri III de la mise en place d’une taxe sur les télécommunications mobiles du type WhatsApp. Elles s’étaient étendues à l’ensemble du Liban suite à une altercation entre gardes du corps du ministre de l’éducation d’alors Akram Chéhayeb et les manifestants en plein centre-ville de la capitale.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.