Résultat inattendu des négociations inter-libanaises, un Président de la République prochainement élu

2

Le Palais Présidentiel de Baabda (Liban)

Résultat inattendu des négociations inter-chrétiennes et entre Al Moustakbal et le Hezbollah, un Président de la République prochainement élu, ont annoncé différentes sources, qui toutefois ne donnent pas le nom du candidat choisi par les parties prenantes. Ainsi, dès demain, 2 avril 2015, date du prochain scrutin organisé par le Parlement Libanais avec la session présidée par Nabih Berry, les libanais pourront découvrir le nom du nouveau locataire du Palais de Baabda.

Cette percée politique majeure a été réalisée suite à l’abandon par les différents partis libanais de leurs parrains respectifs, actuellement occupés par le conflit au Yémen. Ainsi, le Courant du Futur a annoncé rompre toute relation avec l’Arabie Saoudite alors que le mouvement chiite Hezbollah a dénoncé l’ingérence iranienne au Liban. Ils ont également annoncé vouloir remettre à la Présidence, les prérogatives qui étaient les siennes avant les accords de Taëf, désormais accusés d’être à l’origine du blocage des institutions libanaises.

Coté chrétien, le Courant Patriotique Libre du Général Aoun et les Forces Libanaises de Samir Geagea ont estimé que le Mémorandum d’entente commun est un résultat majeur de réunification des rangs chrétiens et s’en attribuent chacun le mérite…

Sur place, les fonctionnaires de la Présidence de la République s’affairent à dépoussiérer les différents meubles et à aérer les pièces du Palais.

Il est attendu que le prochain locataire du Palais de Baabda puisse jouir d’un consensus local et international sur sa personne et soit à-même de gérer les différents problèmes auxquels la population libanaises fait actuellement face avec la présence sur son sol d’un million et demi de réfugiés syriens en plus des réfugiés palestiniens, des problèmes budgétaires et de la situation politique régionale et internationale tendue. Ainsi, la dette externe du Liban pourrait prochainement être effacée, alors que l’Iran et l’Arabie Saoudite ont proposé d’héberger les réfugiés des différents conflit en attendant un règlement final de ces derniers.

Le Liban était sans président de la république depuis la fin du mandat du précédent locataire du Palais de Baabda, le 25 mai 2014. Le premier scrutin organisé le 23 avril 2014 s’était achevé sur un constat de paralysie constitutionnelle en raison de l’absence du quorum nécessaire à cette élection.

Mais vous aurez compris qu’il ne s’agit que d’un poisson d’avril mais on peut toujours rêver. 

Parmi les autres poissons d’avril du jour, la campagne de sensibilisation au nouveau code de la route, conduite par les Forces de Sécurité Intérieures qui ont allègrement distribué de faux procès verbaux dans les rues de la capitale. On peut s’interroger au final si ce code sera réellement applicable vu que même les membres des FSI n’en ont aucune idée et cela n’est pas une blague.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

1 COMMENTAIRE

  1. c’est pas bien de nous donner de faux espoirs comme ça! moi qui pensais que les hommes politiques étaient devenus responsables et patriotes… trop beau pour être vrai.

Les commentaires sont fermés