L’EI est le supplétif que la coalition occidentale impérialiste et ses alliés régionaux ont créé dans le plus grand secret et destine au sacrifice, il s’agit pour eux d’une carte qui sert de prétexte à l’ingérence. Pour ce qui est des kurdes, la Turquie ne les vise pas tous mais ceux d’entre eux qui se comportent en terroristes. Il se trouve que ce sont également eux qui sont soutenus par les USA dont ils ne sont que de vulgaires supplétifs. Les turcs ont affirmé leur indépendance politique envers les USA en tant que partie prenante du format d’Astana et en s’équipant contre l’avis des USA de missiles russes S-400. 

La Turquie est en droit de se débarrasser de la frange terroriste kurde qui élit domicile en Syrie et doit se limiter à cela autrement dit sans tenter d’annexer le moindre mètre carré syrien. 

Un terroriste reste un terroriste. Ceux qui donnent des leçons devraient méditer cela. La Syrie est un pays qui a accueilli beaucoup de kurdes de Turquie et surtout d’Irak pour quel résultat ? Eh bien certains d’entre eux, les FDS au sein des YPG massivement armés et gonflés à bloc par les USA et leurs alliés veulent créer un Etat en Syrie à la porte de la Turquie puis massacrent les populations qui leur sont défavorables. Pour le reste, cela sent le coup monté dans lequel s’engouffre la naïve Turquie. Comme la Syrie va défendre son territoire, même si les YPG ne méritent pas d’être défendues, Trump et ses alliés haineux se frottent les mains : des pays musulmans vont se battre entre eux. Mais le piège peut se refermer contre la coalition impérialiste occidentale et ses alliés si les turcs se contentent seulement de faire ce qu’ils annoncent. L’avenir nous dira aussi si la Turquie partie prenante du processus d’Astana mais aussi nostalgique de son passé ottoman n’a tout simplement pas pris les kurdes pour prétexte afin d’agresser la Syrie et d’y étendre son influence, ce qui expliquerait la bénédiction reçue des USA dont elle est l’alliée au sein de l’OTAN. 

En tout état de cause, les coalisés contre la Syrie répètent les mêmes erreurs que celles du passé, il faut méditer sur les empires grecs, romains, perses, byzantins, ottomans … tous furent vaincus et chassés des terres arabes. Aujourd’hui, ils reviennent sous de nouveaux noms, il y’aura certes beaucoup de valeureux martyrs mais ces revenants subiront le même sort que leurs prédécesseurs. 

Finalement rien ne vaut la paix pour tous dans un monde multipolaire que certaines puissances refusent de toutes leurs forces.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.