Avez-vous déjà vu un dirigeant incompétent redresser l’économie ? 

Avez-vous déjà vu un fonctionnaire corrompu s’inquiéter pour le citoyen ?

Avez-vous déjà vu un leader illuminé honorer ses engagements envers la nation ? 

Avez-vous déjà vu un oppresseur pleurer ses victimes ? 

Avez-vous déjà vu un matérialiste se soucier du salut son âme ?

Avez-vous déjà vu un perfide prétentieux regretter ses erreurs ?

Avez-vous déjà vu un bon à rien renoncer à ses privilèges ? 

Avez-vous déjà vu un fils à papa mener une révolution ? 

Avez-vous déjà vu un pistonné lutter contre la corruption ? 

Avez-vous déjà vu un arnaqueur admettre ses arnaques en public ?

Avez-vous déjà vu un voleur redistribuer son butin aux démunis ?

Avez-vous déjà un mercenaire combattre pour la démocratie ?

Avez-vous déjà vu un fanatique œuvrer pour la fraternité entre les communautés ? 

Savez-vous que le doux endure parce que cela le rend plus fort ? 

Savez-vous que l’honnête mobilise inlassablement son énergie au service de la vérité ?

Savez-vous que le bon pardonne parce qu’il espère récupérer son prochain ?

Savez-vous que le spirituel ne voit le mal nulle part, parce que l’amour qu’il porte dans son cœur sanctifie tout ce qu’il voit ?

Savez-vous que le juste n’a pas de rancune, parce qu’il perçoit ses propres vicissitudes ?

Savez-vous que l’intelligent se tait face à la bêtise de l’ignare, pleure la traîtrise du violent, résiste à la main mise du despote, parce qu’il a compris que la nature a horreur des imbéciles et que la vie est éphémère ?

Alors, pourquoi vous vous étonnez encore que le Liban aille mal ?

Si le Liban va mal, c’est que les Libanais de la première catégorie pullulent, se propagent et profitent, et ceux de la deuxième catégorie résistent, perdent courage et périclitent.

La vraie ligne de démarcation se trouve donc entre ces deux camps de Libanais, et non pas entre l’est et l’ouest, ni entre le(ou les) chrétien(s) et le(ou les) musulman(s).

C’est le rapport de force de ce combat-là qui explique le visage du Liban contemporain, et à plus large échelle, le visage du monde contemporain.

Un bien triste visage.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.