Une étude effectuée par une organisation britannique, la Westminster Foundation for Democracy, recommande la réduction du nombre de travailleurs étrangers afin de réduire la sortie des capitaux hors du Liban.

Selon WFD, à raison de 300 dollars par mois, près d’un milliard de dollars sont ainsi transférés à l’étranger annuellement.

Dans le même état d’esprit, WFD propose de réduire les importations, ou encore certaines dépenses publiques comme les frais de voyage de fonctionnaires, de réduire les subventions accordées au secteur de l’énergie, de construire de nouvelles centrales électrique et de convertir les centrales actuelles au gaz naturel. Parallèlement, le gouvernement devrait permettre à réajuster les tarifs de l’EDL, afin de pouvoir rendre cette entreprise publique profitable et ainsi réduire les subventions.

Parmi les autres mesures fiscales souhaitées, une nouvelle grille de taxes progressives serait à envisager, notamment sur les revenus ou encore les propriétés immobilières. Ces nouvelles taxes devraient permettre d’investir dans des programmes sociaux visant à réduire les inégalités ou encore sur les programmes de promotion des droits humains.

Au sein de la fonction publique, une informatisation serait rendue nécessaire au sein de tous les ministères et administrations. Une partie du personnel actuel devrait également être remercié via certaines incitations. Par ailleurs, une meilleure transparence devrait être mise en place au niveau des comptes publics afin de permettre une meilleure collecte des taxes.

Cette étude propose également d’autres mesures, visant à encourager l’emploi local et à réduire le taux de chômage présent chez les femmes.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.