Le siège du tribunal militaire à beyrouth

Le juge d’instruction Rowa Hamdan a mis en accusation 12 membres de l’organisation terroriste de Daesh dans le cadre de l’enquête concernant l’attentat qui a visé Haret Hreik en 2014. Cet acte terroriste avait couté la vie à 6 personnes. À travers Haret Hreik, il s’agissait de viser le Hezbollah au coeur même de son fief à Beyrouth en représaille de ses opérations militaires menées au côté des forces syriennes contre l’organisation terroriste.

Désignés par leurs prénoms et l’initiale de leurs noms, Omar A., ​​​​Naim. M. , Omar. S., Ahmed. T., Nayef. ZD, Muhammad.AZ, Ali.H., Nawaf.H., Muhammad.H., Muhammad.G., Alaa.I., Raed J., Bilal. KD sont ainsi accusés d’avoir préparé en Syrie une voiture piégée de type Cherokee achetée au Liban pour être réacheminée au Liban. Ils l’auraient alors remis à un kamikaze, Qutaiba Al -Samit, qui l’a fait explosé en plein quartier résidentiel.

Par ailleurs, plusieurs membres de l’organisation terroriste sont également recherchés dans le cadre de l’affaire. Il s’agit d’identifier et de localiser Abu Abdullah Al-Iraqi, l’émir de l’Etat islamique dans la région syrienne de Qalamoun, Majed H., Hussam. T., Abi Omar Al-Mazzeh, Bahaa El-Din.S., Muhammad.Z., Ahmad.H., Ali.M de nationalité saoudienne, Abi Khaled ou Abi Osama de nationalité syrienne tout comme et Abi Al-Nour.

Six personnes, toute de nationalité libanaise, Iman Muhammad Hijazi, Malak Ali Zahwa, Adnan Ali Awali, Ali Hussein Khadra et Abbas Ali Karneeb avaient alors été tués dans cet acte terroriste visant la banlieue Sud de Beyrouth.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.