Que la République soit au dessus de nous tous

0

L’échec au roi se joue autour d’une table et le plus fin des « rusés renards » empochera la mise…
De la scène libanaise à la scène française, voire internationale, le chaos est dans les discours politiques comme seule reconnaissance d’une ignorance totale des intérêts nationaux par rapport aux intérêts internationaux.

Le piège se referme sur nous-mêmes, entre opposants et adhérents. Les ennemis d’hier sont les amis d’aujourd’hui et les alliances progressent comme un règlement de compte public.
Le conseilleur n’est pas le payeur et seul le peuple passera à la caisse….
De la déclaration de Baabda qui imposait les limites et les frontières avec nos voisins, en guise de respecter la neutralité et la souveraineté de notre état, à la déclaration des intentions, comme message d’entente, à la nouvelle alliance entre Hariri et Frangié, ce dernier exclu de  cette poignée de main entre Aoun et Geagea… les messages adressés au peuple ne sont que le reflet de conflit de personnes et des alliances à n’en finir rien que pour narguer l’autre..
Si l’on redresse ce tableau chaotique de ces Hommes en costumes, nous ne pouvons que commenter un tableau de maître sombre dont l’absence de lumière et d’espoir se font remarquer.
Face à cette faillite de créativité avantageuse et ce renouveau d’idées alliant réconciliation et avenir, nous ne pouvons que revenir aux textes et inviter nos chers députés à élire un Président.
Assez de violation législative et assez de compromis qui ne tiendront qu’à court terme.
Privilégions nos intérêts locaux et accordons à la République un nouvel espoir et un Nouveau Rassemblement.
Que la République soit au-dessus de nous tous et que la République puisse rester en dehors de ces jeux d’inceste et de sale coup abusifs.
Un nouveau Rassemblement autour de la République et ses fils, dirigeants, chefs politiques, homme et femmes politiques, citoyens et citoyennes tous convaincus de la nécessité de maintenir notre souveraineté à l’abri de ces accords chaotiques ….
Un appel vers de nouvelles alliances entre nous tous, un nouveau Rassemblement, ne mériteraient-il pas une nouvelle confiance ?

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Jinane Chaker Sultani Milelli
Jinane Chaker-Sultani Milelli est une éditrice et auteur franco-libanaise. Née à Beyrouth, Jinane Chaker-Sultani Milelli a fait ses études supérieures en France. Sociologue de formation [pédagogie et sciences de l’éducation] et titulaire d’un doctorat PHD [janvier 1990], en Anthropologie, Ethnologie politique et Sciences des Religions, elle s’oriente vers le management stratégique des ressources humaines [diplôme d’ingénieur et doctorat 3e cycle en 1994] puis s’affirme dans la méthodologie de prise de décision en management par construction de projet [1998].