It is christmas Time In ByblosL’amour d’un pays résonne de nostalgie… Entre ceux qui y vivent, qui le font vivre, qui avancent, qui rament, se découragent et désespèrent et ceux qui l’ont quitté, qui lui ont retourné le dos ou qui le rêvent et l’espèrent … Se trouve un point commun : L’amour !

Vous les gardiens du pays, mes compatriotes qui font vibrer la vie dans ma terre natale et nous les expatriés, les émigrés du cœur,  qui par vos vibrations, on fait renaître l’espoir du retour en nous-mêmes.

Toute une relation entre nous à travers frontières, une relation avec l’autre et par rapport à l’autre. Qu’elle soit confidentielle, publique, sentimentale ou politique… Une relation qui appelle à l’union.

L’amour n’est qu’une manière de communiquer autrement, s’exprimer doucement et savoureusement et profiter des instants magiques … Sauf que le quotidien est autrement : énervement, harcèlement, agacement, manquement, impatience, irritation, frustration, amputation … Et si l’on prenait les choses différemment ?

Une pause s’impose avec une invitation au bonheur en bonne dose. Mes vœux pour 2015, en dépit de toute chose, je vous les publie ici pour vous :

Je vous souhaite le meilleur de vous-mêmes, bonheur et joie partagés en bonne convivialité. Paix et sécurité afin que vos espoirs des lendemains meilleurs puissent regagner vos cœurs. Une victoire sur vous-mêmes car tous les jours votre courage improvise les meilleures des défenses. 

Amicale et sereine, je vous invite à un moment magique, de faire comme moi, sans penser aux côtés tragiques. Pour 2015, je renouvelle mon contrat avec la vie :

«  J’épouse la vie ! »

L’amour comme alliance au doigt et le bonheur comme couronne de joie.

Une longue traîne et un voile blanc. Le cœur plein d’espoir accueillant.

J’épouse la vie qu’il a fait renaître en moi.

J’épouse la vie  « dans la joie comme dans la peine.  Dans la richesse et dans la pauvreté.

Pour le meilleur et pour le pire. »

Je promets de l’aimer et de m’aimer à travers son amour, de chérir ses instants de vie. De m’éterniser sur ses moments de bonheur et les faire mûrir.

Et je promets que… Tant qu’il vivra en moi, Je ne laisserai pas le doute m’envahir. Rien ni personne me détruire. Je fais cette promesse pour l’éternité. Le bonheur est ma félicité.

Ces mots d’amour vont aussi pour vous, pour mon pays… Plus je vieillis et plus cet amour m’envahit…

Je renouvellerai, pour 2016, le contrat tacitement, si d’ici là je suis encore en vie… Sinon se sera mon testament léguant paroles aux amants. Je me lie à lui, dans le bonheur et la joie.  Pour toujours jusqu’à la fin des temps.  Et je lui resterai fidèle, fidèle à mes sentiments qu’il a fait renaître en moi,  jusqu’à ce que la mort nous sépare.

Nostalgie des temps heureux et gaieté de l’avenir. Rêverie et aspiration ou tout simplement sérénité et façon d’être. Et si le bonheur me quitte et s’installe ailleurs, caduc sera mon contrat avec la vie, rupture tacite sans reconduite… Car la vie ne sera plus la vie…

Roses blanches et fleurs de toutes les couleurs, j’apprécie la vie en douceur et  vous invite à préserver votre ardeur : Que la paix règne dans nos cœurs ! Que l’amour façonne son nid de bonheur !

Bonne année 2015 à tous les libanais du monde entier

Jinane Chaker-Sultani Milelli

Article précédentUn Président manque à mon Pays natal …
Article suivantLa vérité qui dérange.

Jinane Chaker-Sultani Milelli est une éditrice et auteur franco-libanaise.
Née à Beyrouth, Jinane Chaker-Sultani Milelli a fait ses études supérieures en France. Sociologue de formation [pédagogie et sciences de l’éducation] et titulaire d’un doctorat PHD [janvier 1990], en Anthropologie, Ethnologie politique et Sciences des Religions, elle s’oriente vers le management stratégique des ressources humaines [diplôme d’ingénieur et doctorat 3e cycle en 1994] puis s’affirme dans la méthodologie de prise de décision en management par construction de projet [1998].