Moins d'une minute de lecture

En dépit de la crise économique qui ravage le Liban, Beyrouth serait la 45ème la plus chère au Monde sur les 209 villes étudiées et la 4ème ville la plus chère des pays arabes parmi les 17 villes qui ont fait l’objet d’étude portant sur ce sujet, indique Mercer.

Beyrouth figurait au 53ème rang mondial dans le classement précédent.

Cet indice prend en considération différents facteurs comme le coût du logement, pour se nourrir, le coût alimentaire ou encore des transports. Il sert notamment aux entreprises multinationales à établir une échelle d’indemnisation en cas d’expatriation.

Ainsi, vivre à Beyrouth semble être plus chère que vivre à Dublin ou encore Milan mais moins cher que Boston ou Brazzaville au Congo, à Dubai, Riad ou Abou Dhabi.

gl-2020-2020-col-ranking-mercer

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.