S’exprimant lors d’une interview sur les ondes de la Voix du Liban, le député Bilal Abdullah du Bloc parlementaire du Rassemblement Démocratique a indiqué que ce dernier n’accordera pas la confiance au gouvernement de Hassan Diab, tout en participant à la session parlementaire qui devrait être organisée.

Selon lui, aucune solution radicale à la crise économique ne serait adoptée, mais de nouvelles taxes et des mesures visant à privatiser certaines entreprises publiques seraient décidées. Cependant, “la performance du gouvernement face à l’évasion fiscale et aux vols de fonds publics est plus important que la déclaration gouvernementale.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : Français English العربية Italiano Español Հայերեն