Israël menace à nouveau le Hezbollah en révélant une carte de ses infrastructures au Liban

301

Estimant à plusieurs centaine de milliers le nombre de missiles possédés par le Hezbollah, le ministre de la défense israélien Benny Gantz a dévoilé, lors d’une interview diffusée par la chaine de télévision Fox News une carte montrant “l’emplacement des forces terrestres, des sites de stockage, des bureaux de commandement et des sites de lancement de missiles du Hezbollah” au milieu des infrastructures civiles au Liban.

Répondant à une question du journaliste qui demandait si ces emplacements correspondaient à une liste de cibles en cas de nouveau conflit, Benny Gantz a répondu par l’affirmative.

Pour rappel, le Liban et Israël sont techniquement en guerre depuis 1949. L’état hébreu a envahi le Liban a 2 reprises, en 1978 et en 1982. Le dernier conflit entre les 2 pays a débuté le 12 juillet 2006 par l’enlèvement de 3 soldats israéliens par la branche militaire du Hezbollah. Il s’agissait pour le mouvement chiite d’obtenir la libération de prisonniers aux mains de Tel Aviv. Cependant, en 2007, l’ancien premier ministre israélien, Ehud Olmert avait révélé que la préparation de ce conflit avait eu lieu 4 mois avant pour les forces israéliennes. Tsahal a alors imposé un blocus maritime et terrestre au Liban et effectué des opérations militaires et notamment des bombardements aériens sur l’ensemble du territoire libanais.

Ce conflit, d’une durée de 33 jours a fait 119 morts côté militaires israéliens et 44 morts côté civils, un nombre estimé de 250 combattants morts pour le Hezbollah, de 600 à 800 morts selon Israël toujours du côté du Hezbollah. L’essentiel des pertes a été cependant du côté des civils libanais, avec un 1 191 morts dont 30% d’enfants de moins de 12 ans et de plus de 4 000 blessés. 

Le conflit s’était achevé avec l’adoption de la résolution 1701 du Conseil de Sécurité de l’ONU qui a porté le nombre de militaires de la FINUL à 15 000 et qui a permis le retour de l’Armée Libanaise au Sud Liban d’où elle était absente depuis la guerre civile.

En octobre 2020, des négocations entre Beyrouth et Tel Aviv ont débuté sous les auspices des Etats-Unis et de l’ONU. Elles visaient à délimiter les espaces maritimes et les frontières terrestres entre les 2 pays. Elles ont cependant rapidement échouées, butant à la fois sur les revendications israéliennes sur une partie de l’espace maritime libanais et par les revendications libanaises suite à cela sur une partie de la zone économique israélienne.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.