La livre libanaise s’approche désormais à nouveau du seuil des 21 000 LL/USD au marché noir en raison de facteurs internes liés à la crise politique qui menace d’amener à la dissolution du gouvernement Mikati III suite à la mise en examen d’un ancien ministre des Finances Ali Hassan Khalil, proche du président de la chambre des députés Nabih Berri dans le cadre de l’enquête portant sur l’explosion du port de Beyrouth et les facteurs inflationnistes liés à la hausse du cours des produits pétroliers sur le plan international.

À l’heure où sont écrites ses lignes, la parité de la livre libanaise est de 20 950 LL/USD à l’achat et de 21 000 LL/USD à la vente.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն