L’Armée indique avoir trouvé des personnes armées parmi les manifestants

84

L’Armée Libanaise a renforcé les mesures de sécurité aux entrées de la capitale, Beyrouth, où devrait avoir lieu une manifestation à l’occasion des premières commémoration de l’explosion du Port de Beyrouth, après avoir indiqué avoir trouvé des armes en leur possession.

Des fusils d’assauts, des révolvers, voire même des masques à gaz et du matériel de communication ont ainsi été retrouvé, indique un message diffusé par l’Armée Libanaise sur ses réseaux sociaux.

Les personnes détenant ces objets ont été arrêtés et seront déférés devant les autorités judiciaires compétentes.

Côté activistes, on dément cette information, certaines sources accusant le Mouvement Amal d’être à l’origine de ce qu’ils considèrent être une manipulation des services sécuritaires.

Par ailleurs, la circulation a été momentanément interrompue à Zouk Mosbeh, certains manifestants ayant coupé la route visant à dénoncer l’arrestation de personnes qui détenaient ces objets.

La circulation a été depuis rétablie après intervention encore une fois de l’armée libanaise.

Les mesures mises en place visant à interdire l’accès du port de Beyrouth aux voitures ont également provoqué un important embouteillage aux portes de la capitale.

Pour rappel, les observateurs s’attendent à des incidents à l’issue de la cérémonie qui se tiendra vers 18 heures, en raison d’une marche programmée vers le parlement.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն

Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.