Bateaux dans la Baie de Jounieh

Malgré tout nous y voila, cette année encore!
« On y va, on n’y va pas »! « On y va, on n’y va pas! »
Jusqu’à la dernière minute nous étions hésitants. Et pour cause!!!!
Prendre la décision de venir passer nos vacances dans le pays, devient de plus en plus difficile, année après année!
Alors que pour les Libanais, qui y vivent, la situation est « normale », un peu de grabuge ici et là, mais ce n’est pas grave, demain est un autre jour,  (boukra birou’o)*, pour nous, les expatriés, le pays vit une situation qui est tout, sauf « normale ».
Mais heureusement qu’ils ont la force de croire en cette « normalité », où même s’ils se résignent à accepter l’incohérence, il reste que je leur tire mon chapeau!
Car il faut de l’art pour jongler dans cette jungle qu’est aujourd’hui la vie dans le pays où aucun service n’est offert, où l’on doit se battre pour obtenir l’essentiel!
Il m’a fallu une semaine pour obtenir un cellulaire car le ministre a instauré une nouvelle loi. Parfait, pour la loi, mais il fallait faciliter les démarches aux « touristes » plutôt que de leur compliquer la vie. Un article a déjà été rédigé à ce sujet dans ce journal:  « L’art d’empoisonner la vie des Libanais », je ne vais donc pas en rajouter, tout a été dit et bien décrit!
Sans cellulaire, et la ligne de téléphone à domicile coupée, c’en était trop!
J’appelle Ogero: une merveilleuse musique, un enregistrement parfait!
Presser sur le « 1 »si vous voulez parler à un représentant en langue arabe, sur le « 2 », en langue anglaise et sur le « 3 »en langue française!
Mais le « 2 » et « 3 » étaient bilingues car ils me répondirent en arabe aussi, ou devrais je dire, ils me répondirent quand même en arabe, même si j’avais choisi la langue étrangère!! Mais ce n’est qu’un détail.
On me demande de presser sur le « 2 », si c’est pour une réparation de ligne, de rentrer sur le clavier du téléphone, le numéro en panne,  et on termine en m’assurant que la réparation sera faite dans un délai de 3 jours. Parfait!
J’y avais cru…mais ceci dure depuis 20 jours, la moitié de mes vacances!!
Depuis, j’appelle Ogero tous les matins, pour obtenir la même réponse: « nous prenons note, le technicien viendra réparer la ligne aujourd’hui ou demain au plus tard! »
Même si différentes personnes me répondaient, je recevais la même réponse, le même refrain!

Alors ce soir, j’ai décidé de lancer un cri via ce journal, à Ogero et à tous les responsables dans ce pays: « de grâce, facilitez la vie des libanais, elle est déjà assez compliquée! »
Le téléphone,  le cellulaire ou autres ne sont que des « détails » parmi tant d’autres!
Nous parlons la même langue, même si vous nous offrez d’autres options!
Nous devrions donc nous comprendre!
Comment voulez vous encourager les touristes à venir, si vos concitoyens trouvent difficiles d’y être?
De grâce ne me dites pas que cela vous est égal !!

Par Nicole Abdul-Massih
Libnanews
* « Demain ils se calmeraient » (en Libanais)

1 COMMENTAIRE

  1. Hélas, ça a toujours été compliqué. Il suffirait, il suffirait pourtant, et surtout aux prix où sont vendus les billets A/R de la MEA, que se retrouveraient inclus, loués pour la durée du séjour, voiture, téléphone, et gilet en Kevlar. Bref, pour une petite semaine à 1500 USD les billets d’avion, ce petit geste de KIT minimum de survie pour visiter le Liban pourrait quand même être offert !

Comments are closed.