L’agence de notation Moody’s indique prévoir des pertes significatives pour les détenteurs de la dette libanaise, locaux ou internationaux.

Ainsi, selon un rapport publié ce lundi, l’agence de notation considère que le défaut de paiement aura un impact négatif significatif sur l’état de santé des banques libanaises, pourrait même aggraver la situation économique et aboutir à la fin de la politique de maintien de parité entre livre libanaise et dollar.

Cette annonce intervient alors que le Premier Ministre Hassan Diab a déclaré le Liban en état de défaut de paiement ce samedi, alors que les banques libanaises tentaient de faire pression sur les autorités afin d’obtenir le remboursement de près de 1.2 milliards de dollars d’obligations internationales quitte à en vendre une partie à perte à des fonds vautours.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.