Alors que le Liban est confronté à une grave crise économique dans laquelle, 50% de la population risque de se retrouver vivant sous le seuil de pauvreté dès 2020, selon une étude de la Banque Mondiale, le LAU Medical Center-Rizk Hospital a pris l’initiative d’ouvrir ses portes aux ressortissants libanais les plus défavorisés ne pouvant accéder aux services de la caisse nationale de sécurité sociale ou encore aux assurances privées.

Ainsi, chaque samedi, à partir du 1er février, le centre médical ouvrira ses portes de 8 heures à 12 heures aux ressortissants libanais pour un pour un check-up générique à son dispensaire de soins primaires ambulatoires, et cela pour seulement 10 000 Livres Libanaises.

Ces frais n’incluent cependant pas les frais de laboratoire, de médicaments ou de radiographie.

Les personnes désireuses d’accéder à ce service devront prendre un rendez-vous préalable en téléphonant au 01/200800 poste 5421. Ils devront également présenter une carte d’identité libanaise à leur arrivée.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Il ne s’agit pas d’un espace pour les commentaires.

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.