La chanteuse libanaise Suzanne Tamim assassinée en 2008
La chanteuse libanaise Suzanne Tamim assassinée en 2008

Le Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a amnistié plusieurs milliers de personnes dont Mohsen al-Sukkari, un ancien policier égyptien qui avait été condamné pour le meurtre de la chanteuse libanaise Suzanne Tamim. Celle-ci avait été assassinée en 2008.

Ce dernier avait été condamné en 2010 à 25 ans de prison. Il avait agi sur ordre d’un homme d’affaire égyptien Hisham Talaat Moustafa avec lequel la chanteuse avait eu une relation, pour 2 millions de dollars.

Hisham Talaat Moustafa, un proche de Gamal, le fils de l’ancien Président Hosni Moubarak renversé en 2011 et qui était considéré comme son probable successeur, avait été condamné à 15 ans de prison avant de bénéficier, dès 2017, d’un pardon présidentiel en raison de son état de santé.

Pour rappel, Suzanne Tamim s’était fait connaitre après avoir gagné la fameuse émission Studio el Fan en 1996.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Cette publication est également disponible en : English العربية Deutsch Italiano Español Հայերեն