Moins d'une minute de lecture

Le Ministre de la culture, Abbas Mortada aurait fait arrêter le projet de construction controversé à proximité immédiate du site archéologique de Nahr el Kalb.

L’UNESCO a salué, par un communiqué, cette décision du Ministre qui intervient après de nombreux échanges entre l’institution internationale et les autorités libanaises.

L’UNESCO devrait également envoyer une mission sur le site dès que les conditions le permettront pour étudier l’impact du projet de construction du siège du Courant Patriotique Libre sur les lieux et assurer la conservation à long terme de ce site, inscrit depuis 2005 à la liste du patrimoine historique de l’Humanité, en raison des stèles, témoignages historiques de l’Histoire du Liban et de la région à travers l’Histoire et qui jalonnent cette montagne.

Le Courant Patriotique Libre qui y construit son siège avait rejeté toute critique dans ce projet, indiquant avoir pris toutes les dispositions nécessaires à la protection du site dont il aurait obtenu toutes les autorisations. Une autre controverse était intervenue suite à la découverte d’irrégularités dans l’obtention du permis de construire d’un centre culturel et non d’un siège de parti, sur un site appartenant, non pas au CPL mais à l’Ordre des Moines Maronites.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.

2 Commentaires

  1. sage décision car les travaux finis il n’y aurait eu personne pour occuper les lieux, le cpl aura disparu

Comments are closed.