Moins d'une minute de lecture

Le Tribunal Militaire a condamné aux travaux forcés à perpétuité, le Lieutenant Colonel à la retraite, Mahmoud Kheireddine, pour s’être procuré des armes et des explosifs au bénéfice d’un ressortissant syrien lié à Daesh, Mahmoud al Rabih.

Pour rappel, en 2016 déjà, un ancien mufti, le Cheikh Bassam al-Tarras, avait été arrêté dans le cadre de liens avec déjà Mahmoud al Rabih. Ce dernier accompagné par Mohammad Qassem al-Ahmad ont été les auteurs d’une tentative d’attentat à la voiture chargée de 250 kilogrammes d’explosifs visant la localité de Naameh au sud de la capitale. Cependant, le véhicule n’a pas explosé.

Le Tribunal Militaire a, par ailleurs, jugé par contumace Mahmoud al Rabih toujours recherché par les Forces de Sécurité Intérieure.

Une autre personne Yehya Amer a été également condamné à 5 ans de travaux forcés, à la déchéance de ses droits civiques et à verser 1 millions de livres libanaises, dans le cadre de cette affaire. Il a été reconnu coupable d’appartenir à une organisation terroriste, avoir mené des activités militaires et logistiques et avoir participé à des combats contre l’armée libanaise ayant entraîné la mort, des blessures et l’enlèvement de membres de l’armée.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur. Ceci n’est pas un espace pour les commentaires. Les commentaires sont disponibles plus bas.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.