La succursale de la Banque du Liban à Jounieh. Crédit Photo: Francois el Bacha, tous droits réservés.
La succursale de la Banque du Liban à Jounieh. Crédit Photo: Francois el Bacha, tous droits réservés.

Les employés de la Banque du Liban envisageraient de mener un mouvement de grève dès lundi prochain, suite à l’arrestation sur décision du procureur financier, le juge Ali Ibrahim, du responsable des opérations monétaires de la Banque Centrale, Mazen Hamdan.

Ce dernier serait accusé d’avoir manipulé le cours de la livre libanaise face au dollar avec la complicité du président du syndicat des agents de changes, Mahmoud Mourad. Selon le quotidien Al Akhbar, l’enquête préliminaire montrerait également l’implication du gouverneur de la BDL lui-même, Riad Salamé.

Selon les informations disponibles, la Banque du Liban aurait acheté en masse des dollars disponibles sur le marché au lieu d’en injecter, provoquant ainsi une détérioration accrue de la parité de la Livre Libanaise face au billet vert qui semble se maintenir au-delà du seuil de parité de 4000 LL/USD au marché noir.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.