Plus de 50 000 personnes ont été vaccinées ces derniers jours, indiquent les autorités libanaises, alors qu’un nouveau lot de vaccins Pfizer est arrivé hier au Liban. Cette information intervient alors que les autorités locales avaient été mises en cause dans un scandale en raison de la vaccination de députés sans passer par la procédure habituelle. La Banque Mondiale avait alors menacé d’interrompre le programme de financement de la vaccination.

Par ailleurs, les mesures de confinement ont été pratiquement toutes levées, avec la fin de l’exigence d’une demande de sortie sauf pour se rendre aux supermarchés. Les autorités libanaises ont également prévu un retour progressif à la normale des secteurs commerciaux au grand damn des autorités médicales du pays qui estiment la menace d’une pandémie de grande ampleur encore présente.

Le directeur de l’hôpital universitaire Rafic Hariri, le Dr Firass Abiad, a ainsi mis en garde lundi notamment contre le fait que de nombreux enfants soient désormais porteurs du virus dans une série de Tweets.

« La plupart des enfants atteints de Covid ne présentent pas de symptômes, et l’incidence de l’infection chez les jeunes est généralement sous-estimée. Le rapport du ministère de la Santé révèle qu’au Liban, 7 000 (de 0 à 9 ans) et 26 000 (10 à 19 ans) ont obtenu un résultat positif. Parmi eux, 15 sont décédés et 14/15 avaient des risques liés à des facteurs de comorbidité” note le praticien.

Il déconseille par conséquent la réouverture des écoles sans mesures de sécurité appropriées, en raison des risques de transmission élevés vers leurs proches.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.