Moins d'une minute de lecture

La Fédération des syndicats d’intérêts indépendants et des institutions publiques et privées a appelé à une journée d’action le 14 octobre prochain pour dénoncer les conditions de crise économique et la dégradation des conditions sécuritaires actuelles et sanitaires liées à l’épidémie du coronavirus au Liban.

L’Etat abandonne ses fonctions suite « à la détérioration de la livre libanaise et à la cupidité des commerçants ». Le pillage des citoyens d’argent conduira à une explosion , nous ne pouvons pas contrôler et les conséquences désastreuses ».

Ils appellent les autorités libanaises à entamer les réformes nécessaires et à ne pas lever le programme de subvention à l’achat des produits de première nécessité ou encore à la mise en place d’un filet de sauvetage social, à hauteur du taux de parité de 1500 LL/USD. Aussi, ils dénoncent « la confiscation des fonds des déposants.

Ils appellent également les autorités libanaises à soutenir les hôpitaux publics et le système éducatif public.

Par ailleurs, les syndicats indépendants appellent à pouvoir être présents aux réunions entre acteurs économiques et partenaires publics.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.