Le siège de l'Electricité du Liban (EDL).Crédit Photo: François el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés
Le siège de l'Electricité du Liban (EDL).Crédit Photo: François el Bacha pour Libnanews.com. Tous droits réservés

À l’issue d’une réunion avec le Président de la République au Palais Présidentiel de Baabda, le ministre sortant de l’énergie et des ressources hydrauliques s’est montré très pessimiste au sujet des mois à venir. Il aurait ainsi informé le Président de la République des pressions auquel le secteur de l’énergie fait actuellement face pour tenter d’éviter un black total.

Cependant, Raymond Ghajjar indique que toutes les ressources ont été épuisées et qu’une contribution financière est désormais nécessaire pour acheter du fioul à destination non seulement d’électricité mais également des générateurs de quartier.

À ce sujet, il a noté que le bloc parlementaire du Liban fort (CPL et apparentés) ont proposé un projet de loi accordant à l’Electricité du Liban une avance pour l’achat de fioul. Pour rappel, l’EDL continue à commander du mazout sur base des fonds du budget 2020 qui viendrait prochainement à être épuisé.

Le Ministre indique cependant s’attendre à des coupures importantes d’électricité et souligne que la solution et la responsabilité est entre les mains des parlementaires libanais .

“Dans un avenir proche, nous ne pourrons sécuriser ni l’électricité à travers l’EDL ou les générateurs. La situation est difficile et en sortir sera encore plus dure”

Reconnaissant que les générateurs fournissent actuellement 7 heures d’électricité par jour, Raymond Ghajjar note également que ces derniers ne peuvent oeuvrer de manière continue.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.