À l’occasion de la Journée Mondiale de Sensibilisation à l’Autisme qui a lieu à l’initiative des Nations Unis depuis 2007, comme chaque année, le 2 avril, le Liban organise une série d’évènements liés à cet handicap.

Cette journée a pour objectif de supprimer les obstacles à l’intégrité sociale, économique et politique des personnes atteintes d’autisme, pour leur pleine participation à la société et pour promouvoir l’égalité, l’équité et l’inclusion. De part le Monde, moins de 20% seulement des personnes autistes vont à l’école. 2% seulement ont un emploi. 

L’autisme est un trouble du développement humain caractérisé par des difficultés de l’apprentissage social et de la communication, avec des comportements stéréotypés, causés par plusieurs facteurs environnementaux selon les recherches effectuées dans le domaine. Seraient notamment en cause durant la grossesse de la mère, certains médicaments, l’exposition à certains types de polluants comme la pollution atmosphérique ou à des insecticides, ou encore à certaines maladies. 1% de la population mondiale en souffrirait, de manière plus ou moins sévère.

Au Liban, selon les statistiques disponibles, parmi les 70 000 naissances annuelles, 9 000 sont prématurés. De ces 9 000 bébés, au moins 4 500 finissent par avoir des « besoins spéciaux ».

Un petit rappel des initiatives qui ont été prises au Pays des Cèdres

L’Association Libanaise pour l’Autisme a été fondée en 1999. S’occupant spécifiquement des troubles liées à l’Autisme, elle compte des parents et professionnels, son objectif étant de sensibiliser les Libanais quant à cet handicap.

Parmi ses principaux objectifs, le diagnostic et l’intervention précoces avec l’accent sur la mise au point de programmes d’enseignement structurés et spécialisés, adaptés aux besoins individuels des enfants atteints, la promotion et le soutien de l’intégration sociale des enfants et des adolescents autistes, le renforcement des capacités des professionnels et des institutions fournissant des services aux enfants autistes au Liban et la sensibilisation du public à ce handicap.

Ainsi, la société de télécommunication mobile Alfa a décidé d’accorder à l’Association Libanaise pour l’Autisme un dollars à chaque SMS envoyé au numéro 1004.

Parmi les principaux projets de cette association, la mise en place de centres d’éducation spécialisés pour les autistes.

Autre initiative, SESOBEL, fondée en 1976, s’occupe également des autistes. Elle a déjà pris en charge plus de 10 000 enfants handicapés de diverses maladies pour répondre à leurs besoins médicaux, sociaux, éducatifs, de réadaptation, de loisirs, relationnels avec pour objectif l’intégration sociale et leur assurer une vie de normale et digne.

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.