Le Président de la Chambre Nabih Berry. Crédit Photo: NNA
Le Président de la Chambre Nabih Berry. Crédit Photo: NNA

Le Président de la Chambre sortante, Nabih Berry a été réélu à la tête de l’institution législative libanaise à l’occasion de sa session inaugurale qui s’est déroulée ce mardi 22 mai 2018. À la tête du Parlement depuis le 20 octobre 1992, il entame ainsi un 6ème mandat alors qu’il était le seul candidat à sa propre succession.

Nabih Berry était soutenu par l’immense majorité des partis politiques libanais et sa réélection à la tête de l’institution était assurée avant même les élections législatives du 6 mai 2018. Il a ainsi obtenu 98 voix en sa faveur sur les 128 députés qui composent la Chambre. 30 bulletins blancs ont été décomptés. Parmi les abstentionnistes, les 16 députés appartenant aux Forces Libanaises et un certain nombre de députés du Courant Patriotique Libre. 

Un bulletin en faveur de Nadine Labaki non-décompté

Paula Yacoubian a dénoncé le processus de vote, indiquant avoir voté en faveur de Nadine Labaki, ce que n’a pas été annoncé. Les personnes responsables du comptage ont indiqué avoir décompté son bulletin comme bulletin blanc.

Le bulletin de Pala Yacoubian a été annoncé par la suite comme étant annulé. 

Le Président de la chambre nouvellement élu a indiqué que la député Paula Yacoubian avait raison mais que faute d’avoir un député Labaki présent, le bulletin a été annulé. 

Le Parlement s’était réuni ce mercredi 23 mai 2018, à l’appel du Doyen de la Chambre, le député Michel Murr conformément à la Constitution

Pour rappel, le président de la Chambre des députés est, depuis le Pacte national de 1943 faisant office de compromis communautaire entre les principales entités qui composent le peuple libanais, à savoir les chiites, les maronites et les sunnites et qui régit la distribution des principaux pôles du pouvoir, obligatoirement chiite. Il est élu pour 4 ans.

Qui est Nabih Berry? 

Né le 28 janvier 1938, à Bo au Sierra Leone, avocat de formation et âgé de 80 ans, Nabih Berry a commencé sa carrière politique au sein du mouvement Amal qu’il dirige aujourd’hui et dont il a pris la succession en 1980 suite à la disparition de l’Iman Moussa Sadr en Libye en 1978 après une période intérimaire de Hussein Husseini. Son parti compte aujourd’hui 16 députés au sein de la nouvelle chambre élue le dimanche 6 mai 2018 et il dirige également le bloc parlementaire de la Libération et du Développement. 

Lors des élections parlementaires, Nabih Berry a obtenu le 2ème nombre le plus importants de voix sur le plan national, avec plus de 42 000 bulletins en sa faveur dans le caza Sud Liban II Tyre/Zahrani. Seul le député Mohammed Raad du Hezbollah dans le caza Sud Liban III Nabatieh-Marjayoun-Hasbaya-Bint Jbeil a fait mieux avec presque 44 000 voix en sa faveur. 

Le Liban étant une République Parlementaire, Nabih Berry conserve ainsi la IIème place au sein de l’Etat alors qu’il avait vu son rôle être contesté lors d’une polémique avec le dirigeant du Courant Patriotique Libre. Cette situation avait amené à des heurts entre sympathisants de Nabih Berry et forces de sécurité. Cette polémique s’est depuis éteinte à l’occasion des élections législatives ou a été réaffirmé son alliance avec le mouvement chiite concurrent, le Hezbollah. 

Par ailleurs, Nabih Berry est également le président de l’Union parlementaire des États membres de l’Organisation de la coopération islamique et le détenteur d’une nationalité américaine obtenue suite à son premier mariage avec Lila dont il a eu 6 enfants. Il est aujourd’hui marié à Randa Berry, mère de 3 de ses enfants. 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.