Selon un rapport publié par Fitch Solutions et intitulé ‘Lebanon Telecoms Report 2021″, la perspective reste négative pour le secteur des télécoms au Liban, en raison du manque de concurrence sur le marché de la téléphonie mobile, des contraintes réglementaires, des préoccupations macroéconomiques et de la présence de l’entreprise publique Ogero

En dépit de la poursuite des investissements dans le secteur des télécoms mobiles, la croissance des services de téléphonie fixe continuera de baisser à mesure que la substitution du fixe au mobile se déroulera, alors que le haut débit continue à se faire attendre au Liban.

Le marché libanais des télécommunications a terminé 2020 avec environ 4,3 millions d’abonnés, avec un taux de pénétration d’environ 63%. Il reste limité par le manque de concurrence dans ce qui est effectivement un duopole et de la crise économique qui limite à la fois les investissements des entreprises et les dépenses des consommateurs.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.