Lies make it perfect.

0
2 minutes à lire

Le citoyen du monde est-il sous le joug d’une place non privilégiée au soleil? Beaucoup la considèrent encore comme un état indéfini de protection bienveillante. Elle représenterait une qualité « assurée » au rythme de la vie standardisée, hautement médiatisée, obsessionnellement informative, attirée aux faits divers, boulimique à tout prix mais gravement fragilisée par nos vécus. L’Etat économique mondial confirme les alternatives de la précarité, des déplacements fréquents, des éloignements, des repères multiples et des réinsertions provisoires comme des modes ordinaires de récupération.

Néanmoins ces aspects propices aux adaptations se construisent sur les instabilités; de lieux, des assises mentales et des engagements émotionnels. Comment reconnaître « la stabilité » rêvée aux besoins de chacun sans la course compétitive effrénée pour l’accomplir? Devrait-elle se faire autant, au détriment de l’équilibre individuel et de la non concordance à ses valeurs? Le passage dit « obligé » démarque l’urgence des « besoins » bien au delà de l’élaboration lente des processus de maturation. Définirait-on désormais la préservation, le renforcement et l’évolution de notre confort comme les normes modernes de l’autosuffisance au risque de l’isolement et du conformisme social restreint?

La culture de la communication dont on parle tellement aujourd’hui afin de promouvoir et prémunir des coexistences paisibles nous pose un problème élémentaire mais particulièrement contemporain. Il touche aux nécessaires incertitudes et aux interrogations inhérentes aux questionnements des humains. Pourrait-on encore tolérer par la modération, admettre sans pouvoir encore la comprendre et considérer supportable, la différence d’un interlocuteur? Pour réussir à accomplir la sécurité du bonheur intime tant menacé par nos intolérances avant celles des autres, pourrait-on substituer en cours de route de parfaits mensonges par de franches constatations?

Joe Acoury.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.