Michel Murr décède des suites du Coronavirus

541

L’ancien ministre, député du Metn et homme d’affaire, Michel Murr, est décédé à 88 ans des suites du coronavirus COVID19.

Né en 1932 à Bteghrine, Michel Murr était devenu député du Metn en 1968. Il échouera cependant aux élections de 1972. Ministre de l’Habitat et ministre des Postes et Télécommunications entre 1979 et 1980 dans le gouvernement de Salim El-Hoss, instaurant le fameux étage Murr et ministre des Postes et Télécommunications entre 1980 et 1982 – sur fond de rumeurs faisant état de détournements de fonds – dans le gouvernement de Chafic Wazzan, Michel Murr reviendra au premier plan de la scène politique après la guerre civile en regagnant notamment son siège de député, sur fond de rumeurs concernant d’importantes fraudes électorales avec la naturalisation de nombreux apatrides et personnes originaires de Syrie alors, notamment face à son frère Gabriel également candidat face à lui à l’époque. Ces mêmes soupçons de fraude seront réitérés lors des élections législatives de 2009. Il sera député jusqu’à son décès, étant même doyen du Parlement Libanais au gré de ses alliances, tantôt avec le Courant Patriotique Libre, tantôt avec le Parti Kataëb.

Il sera vice-premier ministre entre 1992 et 2000, et ministre de la défense en 1990 et 1992 au sein du gouvernement d’Omar Karamé et de Rachid Solh, ministre de l’intérieur entre 1994 et 2000 au sein des gouvernements Rafic Hariri et Salim Hoss. Son rôle comme ministre de l’intérieur et de la défense a été largement critiqué à l’époque lors de l’occupation syrienne du Liban en raison de la collaboration de ses services avec Damas et de la répression des mouvements indépendantistes libanais.

Michel Murr est également le père d’Elias Murr, ancien ministre de l’intérieur et le grand-père de Nayla Tuéni, ancienne député de la ville de Beyrouth.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.