Après le décès du célébrissime compositeur et chef du Conservatoire National le très regretté Bassam Saba des suites du coronavirus, le Liban pleure de nouveau une de ses grandes figures musicales nationales de l’époque d’or qu’a connu le Liban : Elias Rahbani.

Le dernier des frères Rahbani s’éteint à l’âge de 83 ans. Né à Antelias en 1938 alors que ses deux frères Assi et Mansour étaient déjà adolescents et actifs dans le domaine musical, Elias n’a pas fait partie du légendaire tandem connu sous le nom des « 2 frères Rahbani » mais s’est avéré être lui-même un compositeur de musique et auteur-compositeur. Marié à Nina Khalil, il a deux fils, Ghassan et Jad, tous deux également musiciens.

Il a occupé de nombreux postes dans de nombreuses institutions, notamment à Radio Liban. Il a écrit de nombreuses chansons pour la diva libanaise Fairuz, ainsi que la star Sabah. Il a également composé de la musique pour le théâtre, des programmes de télévision, des programmes de radio et littéralement des milliers de publicités partout dans le monde. Il est connu aussi pour avoir écrit des chansons pour les enfants qui sont entrées dans le patrimoine musical folklorique au Liban.

Elias Rahbani était connu pour son humour très spécial et sa joie de vivre qu’il répandait partout où il allait. Avec son décès, le Liban perd une grande figure musicale fauchée par le covid-19.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.