Cet article peut être rattaché à mon texte déjà publié « Détruire Étienne Chouard pour mieux détruire le processus de développement du « Citoyen Constituant » et du RIC ».

Une gauche qui a sombré dans le tribalisme ?

La société occidentale est généralement si bien fractionnée qu’elle a généré le citoyen individualisé, anonyme, « libre ». Celui-ci, ayant besoin malgré tout de construire un réseau de relations où il se sent protégé et en sécurité, se repositionne en tant qu’être social dans ce qui devient un repli tribal. On se regroupe par accointances de sentiments, d’idées, de projets… en délimitant clairement son territoire et le protégeant.

La gauche s’enferme généralement dans cette dynamique tribale, qu’elle nomme sectaire (tribal cela rappelle le monde barbare, sauvage ou arriéré pour ne pas dire colonial, comme voudra), contre ses alter égos en leur cherchant la petite bête qui les différencie.

De fait, elle s’affaiblit dans un tel processus et elle se protège en renforçant sa carapace. Mais elle  se désarme en même temps de plus en plus, devient vulnérable et donc incapable d’affronter l’extérieur. S’étant protégée dans la pureté de ses valeurs contre ses propres alter égos, elle est encore plus fragile face à ses propres adversaires ou ennemis. Elle est comme une personne qui a vécu dans un milieu aseptisé et qui se retrouve jetée dans le monde réel.

L’ennemi premier de la gauche européenne est bien sûr l’extrême droite, l’antisémitisme, etc… Accepter de parler à quelqu’un qui est défini comme tel, à tort ou à raison, c’est prendre le risque d’être « contaminé » par ces bactéries et autres microbes n’appartenant pas à notre milieu aseptisé. Rappelons-nous simplement certaines expériences colonialistes où des populations entières ont été entraînées dans la maladie et la mort par la rencontre de personnes venues de milieux étrangers. Il en est de même du monde des idées enfermées dans un esprit tribal.

Savoir se tirer une balle dans le pied …

Étienne Chouard, ayant accepté et assumé le débat avec des personnes définies comme d’extrême droite, royalistes, antisémites…, ne peut être qu’un individu qui appartient à leurs tribus ou qui a été contaminé par eux puisqu’il persiste dans ses fréquentations comme à refuser de se soumettre à ces accusations de fasciste, antisémite et autres noms d’oiseaux malveillants. Il  prouve ainsi sa culpabilité, ou à tout le moins en nourrit un fort soupçon, selon le bon vieil adage romain « errare humanum, perseverare diabolicum » qu’on manipule en fonction de la sauce qu’on veut concocter. D’où l’exigence, salutaire pour ses censeurs, d’un procès systématique à son égard.

L’attitude de la Gauche institutionnelle face à Étienne Chouard dit en réalité sa propre incapacité et sa lâcheté à affronter le monde, elle dit son enfermement dans sa pureté tribale qu’elle s’achète en proclamant quotidiennement son combat contre l’antisémitisme et en faisant le procès de chacun de ses membres soupçonné d’antisémitisme. Elle ne dit absolument pas qui est Étienne Chouard. Celui-ci n’est que la nouvelle victime d’une série régulièrement immolée aux grands dieux protecteurs de la pureté tribale que la gauche se doit de leur offrir pour se préserver de leur colère et préserver par là-même sa quiétude et sa bonne conscience, quitte à toujours scier la branche sur laquelle elle se tient, voire se saborder.

… et s’épuiser dans un combat toujours perdu genre « pile je gagne, face tu perds »

Le Parti travailliste anglais, qui a accepté de se soumettre à ce chantage, loin de la problématique du Citoyen Constituant et du RIC, mais pris en étau entre le Brexit et l’engagement pour le BDS ( Boycott, Désinvestissement, Sanctions) générateur de soupçon d’antisémitisme qui de déploie en une déferlante de plus en plus exigeante et sournoise, en paie le prix fort, acceptant de s’y ployer et même sacrifier à des procès certains de ses membres. Croyant donner ainsi suffisamment de gages pour retrouver la sérénité dans son fonctionnement, il ne fait en réalité que s’épuiser, se miner dans une crise endémique et prendre le risque d’une implosion à terme s’il ne sait pas s’arrêter à temps, et radicalement.

Ainsi, quelles que soient les motifs explicites ou implicites en cause, c’est toujours et tout simplement un engrenage sans fin et totalement destructeur.

Scandre Hachem

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Article mis à jour:

Un commentaire?

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.