Okyo_Peacock_and_Peahen

La logique veut qu’une révolution portant des fruits ait lieu lorsqu’un pays dit “démocratique”, mais sans président, ni source de pouvoir crédible, devienne un amalgame d’ordures (au sens propre du terme) marinées à un véritable chaos disciplinaire et sécuritaire.

Mais non. Pas chez nous. Pas au Liban!

Certes, les Libanais sont fiers. Un peuple paon, haussant si haut le menton qu’il laisse libre cours à l’air pollué de l’atmosphère libanaise de pénétrer ses narines. Un peuple si aveuglé par un luxe chimérique, si influencé par les plus développés des pays qu’il en oublie sa misère, au regard bien veillant de politiciens qui en voient la proie parfaite: “importons leurs les toutes nouvelles technologies. Bombardons leurs autoroutes de voitures de marques et laissons ce peuple naïf rêver d’un développement fictif”. Voilà la logique de la politique dans ce peudopays.

J’en ai marre!

Cette inlassable envie de quitter ce pays pourri me ronge l’esprit. Pourquoi devoir rester au Liban? Notons qu’il n’y aura pas de chute littéraire où j’énumèrerai les bienfaits de vivre ici car je ne trouve pas d’arguments solides. Je n’ai que 19 ans et je me projette à dix ans dans le futur:
aucune idée ne me vient a l’esprit.

Je n’ai plus d’aspirations. J’ai peur. Voilà c’est dit. J’ai peur.

Peur de me promener dans la rue (après ce qui s’est passé, le plus récemment, avec Marcelino Zamata, que son âme repose en paix). Peur de réclamer mes droits (suite aux arrestations aléatoires et brutales lors des manifestations de l’été passé). Peur de manger et de boire (à cause du risque accru d’empoisonnement faute des ordures qui nous submergent). Peur de respirer l’air pollué. Bon sens on a même fait sortir de prison un terroriste qui planifiait de bombarder le pays!

Il est grand temps que ce peuple paon repose les pieds sur terre.

Redresse tes plumes colorées et rappelle-toi que tu n’es qu’une cible facile à des prédateurs sans pitié. Des manipulateurs hors norme, n’adulant qu’argent et pouvoir.

Saches, peuple naïf, qu’avouer avoir été manipuler pour si longtemps demande une éducation mais aussi une modestie. Et ce n’est que main dans la main que nous arriverons à briser l’emprise de ces narcissiques sur nous. Il est grand temps de choisir un futur meilleur pour nous. Il est temps de réclamer une vie sereine, saine et zen. Soyons humble, sachions changer notre réalité atroce. Nous ne vivons plus notre destinée. Nous ne sommes que des fantoches entre les mains de personnes qui se croient toutes puissantes. Mais la vérité c’est qu’elles puisent leur pouvoir de nos faiblesses.

Rif Klaimi, http://societerif.wordpress.com

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.