De gauche à droite, Marc Tourelle, maire de Noisy-le-Roi, SE. M. l'ambassadeur du Liban, Rami Adwan, Marie-Hélène Aubert, maire de Jouy-en-Josas et vie présidente du conseil départemental des Yvelines, Jacques Alexis, maire de Bailly et Bertrand Cognard, conseiller départemental des Yvelines

La Banque du Liban a encore réduit la part financée pour l’achat des carburants hier à 40% contre 55% précédemment, amenant à une nouvelle baisse des volumes échangés via sa plateforme électronique Sayrafa.

Le syndicat des propriétaires des stations essence, via son représentant Georges Brax, estime que la Banque du Liban souhaiterait ainsi totalement cesser de financer les carburants amenant à une nouvelle hausse des prix de l’essence.

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.