La Ministre de la Justice Marie-Claude Najm menace de démission en cas d’échec du projet de loi portant sur l’indépendance du système judiciaire, indique le quotidien arabophone Al Joumhouria.

La ministre aurait confirmé ces rumeurs durant une interview publiée dans les colonnes du journal. Elle a également confirmé avoir été tenté de démissionner à 2 reprises depuis qu’elle est devenue ministre, la première fois en raison de sa déception quand le Haut Conseil Judiciaire n’a pas pris en compte ses remarques en considération puis lors de l’épisode des nominations financières et administratives.

Marie-Claude Najm avait repoussé sa démission après l’intervention du Premier Ministre Hassan Diab lors du premier incident et avait décidé de continuer la lutte lors de la 2ème confrontation.

La Ministre également opposée à l’arrestation de militants critiquant la présidence de la république

La ministre s’est également déclaré être opposée à l’arrestation de personnes ayant critiquée la présidence de la République, estimant qu’il ne s’agit pas de la priorité actuelle des autorités libanaises.

Nous ne pouvons pas tracker des milliers de personnes ou encore moins enquêter sur eux”, estime Marie Claude Najm qui souligne que le progrès technologique ne permet pas de limiter ces comportements.

Cette information intervient alors que les autorités judiciaires et notamment le procureur de la république, le juge Ghassan Oweidat a demandé, la semaine dernière, l’ouverture d’enquêtes concernant des personnes ayant insulté la Présidence de la République sur les réseaux sociaux. Ces individus risquent jusqu’à 2 ans de prison.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité marche uniquement sur un ordinateur.

Cet article est disponible en Français