Par Amar Djerrad

CITATION tirée du FB de Rachad (pour faire la promotion de son livre contre le Dr Ahmed Bensaada) :

« Bensaada, dont la théorie complotiste anti-hirak a été démolie par notre dernier ouvrage, interpelle Karim Tabbou dans une lettre ouverte pour prôner la non-ingérence dans les affaires internes du pays. Nous pouvons lui retourner la même requête, lui qui est membre d’une organisation française spécialisée dans l’espionnage (CF2R) et aussi membre d’une organisation française CIGPA – tendance « droite dure » – qui est en partie sponsorisée par l’argent Emirati via les organisations du criminel Mohammed Dahlan (chien de Garde de la pétromonarque Emirati Ben Zayed). Les deux organisations sont activement engagées contre les éveils populaires dans les pays nord-africains et moyen-orientaux. »

QUELQUES REMARQUES aux lecteurs qui peuvent être trompés :

–        Rachad montre, ici, qu’il est pour l’ingérence de l’Union Européenne dans les affaires de l’Algérie !

–        Rachad reconnait donc, lui-même, que ces « deux organisations (CF2R et CIGPA) » sont contre « les éveils populaires » (appellation de Rachad pour la Syrie, Libye, Egypte, Tunisie et Algérie) ; « Printemps arabes » ou « révolutions colorées » pour ces 2 organismes et le livre de Bensaada surtout « Arabesque$ – enquête sur le rôle des États-Unis dans les révoltes arabes », 2015 ! 

–        Bensaada n’a jamais été membre ni de CF2R, ni de la CIGPA, même si son nom figure sur le site de la cigpa ! En plus, la moindre des choses à faire, pour des intellectuels, est de faire le geste de lire leur « qui sommes-nous ? » avant de balancer des faussetés pour tromper !

–        CF2R (Centre Français de Recherche sur le Renseignement) est un organisme que dirige Eric Denécé, un fervent défenseur des causes arabes. Il est connu pour ses positions fermes contre l’agression de certains pays arabes, en particulier la Syrie et la Libye, dans le cadre du funeste « Printemps arabe » que vénèrent les islamistes ! Rachad soutenant ces « Printemps », on comprend ses attaques contre CF2R (comme d’ailleurs des officines françaises et leur presse mainstream). Un rapport fait par ce centre de recherche français publié en janvier 2012 est intitulé « Syrie, une libanisation fabriquée ». Rachad ment donc !

–        CIGPA (Centre International de Géopolitique et de Prospective Analytique) n’est pas une « organisation française » ! Un autre mensonge ! C’est un think Tank que dirige le Dr et Philosophe tunisien Mezri HADDAD qui est connu, entre autres, pour son anti-impérialisme, anti-intégrisme, anti-frères musulmans, anti-Erdogan ! Normal que Rachad (affilié à l’international islamiste et à Moutamar el Oumma, sis en Turquie, dont le chef est l’idéologue des terroristes de Syrie Hakem al-Mutairi secondé par Hassen Eddeqi, ex qaidistes), soit contre Mezri HADDAD et son CIGPA !

–        « Mohammed Dahlan (chien de Garde de la pétromonarque Emirati Ben Zayed) » ? Un « criminel » ? Mensonge encore ! Mohammed Dahlan est un homme politique palestinien, emprisonné 11 fois par les Israéliens pour son appartenance au mouvement Fatah, ex-chef des Forces de Sécurité Préventive de la bande de Gaza nommé par Yasser Arafat ! Rachad est contre parce que les « Emirates » et Dahlan sont contre « les frères musulmans » et Erdogan le promoteur du nouveau Califat par le truchement de « moutamar el Oumma ».

–        CECI POUR MONTRER où peuvent aller les mensonges et les manipulations de « Rachad » … jusqu’à vous faire passer la saleté pour de la pâtisserie et vice versa… jusqu’à vous faire croire que des organisations connues pour leur « anti-impérialisme, anticolonialisme ou anti-sionisme » sont pro-impérialistes, pro-colonialistes ou pro-sionistes ! Eux qui résident dans cette Europe, bénéficiant de toutes les commodités, y compris protection, bien qu’ils ne cessent de la considérer en le criant « pays de la mécréance » ! Curieux non ?

A propos du livre de Rachad intitulé « En défense du Hirak : déconstruction du complotisme contre-révolutionnaire » préfacé par le tunisien Moncef Marzouki un adepte des « frères » et ami du Makhzen. Ils se sont mis à 10 pour répondre au « kouteyb » (opuscule) de Bensaada. Il faut être bien affligé et dérouté pour le faire !

Globalement, par ce livre, « Rachad » tente de prouver au monde qu’ils sont pour la « démocratie », pour les « libertés » et les « droits de l’homme » puisque ces valeurs sont « intrinsèques à l’Islam » ! « Rachad » veut démontrer qu’ils n’ont jamais été “terroristes” (ou soutenus le terrorisme) ; que c’est l’Armée algérienne, par ses généraux, qui sont à l’origine des massacres en Algérie après le « coup d’état de 1992 ». C’est l’Armée qui a tué les algériens durant la décennie selon ce mouvement. Rachad assure que s’ils seront au pouvoir, ils garantiront tous les droits aux algériens par un « Houkm errachid » (gouvernance bien guidée), contrairement aux pouvoirs qui se sont succédé en Algérie !

Sur le livre de Bensaada, celui de Rachad n’apporte absolument aucune contre-preuve ! Il n’a rien « déconstruit » ! Que de la médisance contre l’auteur et contre les auteurs de la préface et de la postface, Nehmé et Labévière, et contre tous ceux qui soutiennent son foudroyant livre « Qui sont ces ténors autoproclamés du Hirak algérien ». Oui son livre fait mal aux menteurs, manipulateurs et félons !

Ce qui est drôle, c’est que le livre de Bensaada vise des « démocrates » algériens qui ont eu des liens avec la NED/CIA et c’est Rachad qui vient à la rescousse par un livre ! Le livre de Bensaada vise d’autres personnes, alors que c’est « Rachad » qui feint le sentiment d’en être éprouvé !

Curieuse attitude !

A.D

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.

Avatar
Libnanews est un site d'informations en français sur le Liban né d'une initiative citoyenne et présent sur la toile depuis 2006. Notre site est un média citoyen basé à l’étranger, et formé uniquement de jeunes bénévoles de divers horizons politiques, œuvrant ensemble pour la promotion d’une information factuelle neutre, refusant tout financement d’un parti quelconque, pour préserver sa crédibilité dans le secteur de l’information.

3 COMMENTAIRES

  1. Un extrait de réplique de Bensaada à Gilles Munier l’ami du mouvement islamiste RACHAD partisan des « printemps arabes »
    _____
    Les « ONG » de l’Oncle Sam
    Dans sa diatribe contre mon livre, Munier a essayé de minimiser (voire d’ignorer) le rôle de la National Endowment for Democracy (NED) dans le Hirak. Pourtant, pendant de nombreuses années il a dénoncé le rôle des organisations américaines « exportatrices » de démocratie dans d’autres pays arabes. En effet, son site regorge de références montrant le rôle néfaste de la NED, Freedom House, l’USAID, le NDI (National Democratic Institute), l’IRI (International Republican Institute), etc. On y peut lire des articles aux titres explicites dont voici quelques exemples : « La Guerre Humanitaire de la NED et de la FIDH en Syrie » [40], « L’instrumentalisation des ONG syriennes » [41], « Un dirigeant de l’opposition syrienne taxe le CNS de « Club de Washington » » [42], etc.
    On peut aussi y consulter un article sur la convoitise américaine de notre pays datant de 2018: « L’Afrique, et en particulier l’Algérie, seraient dans le viseur de l’armée américaine » [43].
    La « main de l’étranger »? Êtes-vous sérieux M. Munier?
    Alors ces articles n’étaient pas des coups de poignards contre les « révoltés » des autres pays arabes? Tout ce qui a été relaté et prouvé sur les révolutions colorées et le « printemps » arabe ne s’applique plus à l’Algérie? Notre pays ferait-il partie d’une autre galaxie et nous l’ignorons sauf le militant breton?
    Dans le découpage géopolitique du monde selon les États-Unis, l’Algérie fait partie de la région MENA (Middle East and Nord Africa). À ce titre, l’action subversive qu’elle subit n’est aucunement différente de celle des autres pays arabes de la région. Elle est même plus ciblée que les autres de par son appartenance au Front du refus, de sa position géostratégique et de ses immenses richesses.
    Je ne sais pas si Munier a consulté le site du mouvement Rachad. Si cela avait été le cas, il aurait remarqué, parmi de nombreux documents de type « otporien » publiés par Rachad sur leur site [44], deux livres du politologue américain Gene Sharp. En particulier « De la dictature à la démocratie », la bible de CANVAS et tous les activistes des révolutions colorées et du « printemps » arabe [45].
    Gene Sharp (1928 – 2018) était le fondateur de l’Albert Einstein Institution qui se spécialise dans l’étude des méthodes de résistance non violente dans les conflits. Selon Michael Barker [46] cette institution a été financée par la NED, l’IRI, l’US Institute for Peace et l’organisme allemand Friedrich Naumann Stiftung. En outre, l’Albert Einstein Institution a reçu l’aide de deux des plus influentes organisations philanthropiques libérales américaines, qui sont la Ford Foundation et l’Open Society Institute (Fondation de G. Soros).
    Ainsi, même Rachad fait de la publicité pour des ouvrages subventionnés par les organismes américains d’exportation de la démocratie. Mais il ne faut pas en parler car tout cela devient caduc lorsqu’il s’agit de l’Algérie.
    On ne peut que constater que ses liaisons « amicales » (ou intéressées?) avec le Mouvement Rachad ont fait perdre à Gilles Munier lucidité, pragmatisme et bon sens.
    Je n’évoquerai pas dans cet article toutes les énormes contradictions fondamentales entre les positions de Munier et Rachad en ce qui concerne les dossiers Libyen et Syrien.

  2. Qu’a dit M Bensaada de si offusquant et tranchant pour susciter pareilles réactions farfelues et malsaines de certaines « ONG » Algériennes, de personnalités algériennes liées à la NED, d’une certaine presse « mainstream » occidentales .
    ———-
    SOS disparus ? La LADDH ? Collectif des Familles de Disparus en Algérie (CFDA) ? RAJ-Algérie ?
    VOYONS ce que M. Ahmed BENSAADA a découvert sur leur SOURCE DE FINANCEMENT ! (extrait)
    ———
    Les ONG algériennes qui ont bénéficié de financement américain par le biais de la NED (National Endowment for Democracy)
    • Le financement de la NED est voté par le Congrès …consacré à l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID).
    • La NED reçoit également des moyens de multinationales américaines, telles que Chevron, Coca-Cola, Goldman Sachs, Google, Microsoft, etc. ainsi que d’institutions publiques comme la Chambre de commerce des États-Unis.
    Ø L’ancien directeur de la CIA, William Colby, déclarait en 1982, …« Il n’est pas nécessaire de faire appel à des méthodes clandestines. Nombre des programmes qui […] étaient menés en sous-main, peuvent désormais l’être au grand jour… ».
    Ø En 1991, un des fondateurs de la NED, Allen Weinstein, expliquait :« bien des choses qu’ils [à la NED] faisaient maintenant étaient faites clandestinement par la CIA 25 ans auparavant »
    ——-
    1. Collectif des Familles de Disparus en Algérie (CFDA)….a bénéficié de 247 900 dollars (entre 2005 et 2011)……« À préciser que le CFDA et « SOS Disparus » mènent souvent leurs actions ensemble, dans des coalitions qui regroupent d’autres associations au profil similaires comme « Soumoud » et « Djazaïrouna »
    2. Le RAJ-Algérie (rassemblement-actions-jeunesse) a bénéficié d’un financement de 25 000 dollars de la NED en 2011
    3. La LADDH (Ligue des droits de l’homme Algérie) a bénéficié d’un financement de 117 000 dollars de la NED entre 2002 et 2010 (sauf en 2004). [ M Bouchachi était président durant cette période)
    SOURCE :
    https://www.ahmedbensaada.com/index.php?option=com_content&view=article&id=475:2019-04-04-22-50-13&catid=46:qprintemps-arabeq&Itemid=119

Les commentaires sont fermés