Spam List

6

Voila qu’on n’a pas encore célébré Noël qu’on nous sollicite pour le Nouvel an. Voyons, les SMS c’est fini, cela coute de l’argent, soyons plus cheap, cela passe désormais par WhatsApp ou autre application du genre. Heureusement qu’on a TrueCaller pour un peu bloquer les indésirables. La Fête Chrétienne est désormais devenue celle des marchands du Temple Argent.

Spam aujourd’hui en quantité industrielle, mot non péjoratif pour désigner harcèlement commercial en tout genre, pourrait-on bientôt lire dans le dictionnaire. Ils envahissent tout notre quotidien numérique, du téléphone jusqu’aux réseaux sociaux en passant par nos chères boites vocales, courrielles. etc…

Cette pratique incontrôlée, on se demande parfois d’ou ils ont obtenu nos précieuses adresses, tente de nous allécher. Cadeaux de Noël d’entreprise, vins ou foies gras pas chers, discounts de fin d’année sur des appartements invendus, en passant même par nous promettre l’amour ou même une femme russe ou ukrainienne. Oui, oui, même les agences matrimoniales s’y mettent pour cette fin d’année. Un viol en autre terme de notre sphère privée à tous les coups, on est perdant. Des escroqueries, en d’autres termes.

Une pratique ou la pollution n’est que visuelle peut-être pour nos écrans, contrairement à la pollution qu’on voit quotidiennement dans les rues. On a donc déjà fort à faire dans notre environnement réel, il suffit de se déplacer sur l’autoroute, on ne peut y échapper en raison des embouteillages. Peut-être que la fille ukrainienne commandée pourra se contenter de la lingerie présentée par la charmante demoiselle genre Mère Noël Sexy. Oups, accident de voiture garantie, c’est plutôt rentre dedans, les conducteurs n’ont d’yeux que pour cette gente dame peu vêtue.

Parfois même, généreux, nos spammeurs préférés nous appellent même. Si cela n’est pas pour une pseudo-association de bienfaisance, une encyclopédie peut-être pourra égayer notre ennuyeux réveillons, fâchés par l’inculture régnante généralement? Ils sont là, répondant à nos moindres désiratas et même les précédant, créant de nouveaux besoins … comme si nous n’avions pas déjà assez de dépenses à faire pour ces fêtes.

Comme dans les autres domaines, l’Etat lui est bien absent au Liban. Nos fonctionnaires sont déjà bien impuissants sur de nombreux autres domaines. Il ne s’agit pas de trop leur demander. Les ministères et leurs hautes éminences de la Fonction Publique, là pour toucher un salaire sans rien faire, évoquent même parfois la liberté du commerce pour ne pas sévir. Il s’agit d’une excuse pour ne pas évoquer leur incompétence à ne pouvoir réguler ce secteur d’activité comme dans bien d’autres pays à l’économie pourtant plus libérale que la notre.

François el Bacha

Si vous avez trouvé une coquille ou une typo, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée . Cette fonctionnalité est disponible uniquement sur un ordinateur.